“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

  • Et si vous vous abonniez ?

    Au quotidien, où que vous soyez, consultez le journal complet en ligne, dès 6h du matin.

    Abonnez-vous

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Les basketteurs monégasques retrouvent des couleurs face à Francfort

Mis à jour le 07/12/2016 à 05:10 Publié le 07/12/2016 à 05:10
Dee Bost n'a pas voulu céder le cuir aux Allemands... L'ASM signe sa 7e victoire en BCL.	(Ph. C. Dodergny)
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Les basketteurs monégasques retrouvent des couleurs face à Francfort

Victorieuse à Francfort, la Roca Team peut dire merci à son adresse derrière l'arc. Les hommes de Mitrovic ont trouvé les ressources pour rebondir, deux jours après le revers contre Paris

Dégainez, messieurs les artistes ! Dans son combat à Francfort, on s'est longtemps demandé si Monaco allait tenir jusqu'au bout dans son exercice en équilibre, sur le fil du rasoir, tenu en vie par son adresse à trois points et ses nombreux lancers obtenus à l'énergie au milieu de la défense germanique. Mais Monaco l'a fait, ne lâchant jamais la mire, et finissant par écœurer une équipe allemande pourtant plus inspirée dans le jeu (22 paniers contre 16) mais qui n'a jamais trouvé la solution face aux artilleurs monégasques. À Francfort, derrière la ligne, c'était donc soir de festival pour les Roca Boys : Dee Bost (18 pts, meilleur marqueur de l'ASM), Yakuba Ouattara et Sergii Gladyr ont sévi, mais dans le QT3, ce sont Amara Sy (2 réussites d'affilée!) puis Zack Wright (deux réussites d'affilée à son tour) qui ont fait plier Francfort. Les Skyliners ont pourtant repris l'avantage à 6'20'' de la sirène sur un superbe 360 de son Américain Q. Robertson (56-55).

La réponse de Nik

Mais Nik Caner-Medler a répondu aussitôt... sur un T3 (56-58). Cette fois, la Roca Team ne sera plus rejointe.

Dans les rangs allemands, le gros match de Shavon Shields (24 pts) n'a pas suffi. Francfort, pénalisé par la 5e faute de Vaughn dans le QT4, jouait pourtant gros en vue de la qualification en play-off. Deux jours après la déconvenue à la maison contre Paris, la Roca Team a gagné aussi parce qu'elle a retrouvé ses vertus en défense et puisé dans ses ressources morales pour oublier la fatigue qui pèse sur les organismes. Un 16e match en 50 jours, ce n'est pas rien. Et Monaco prouve encore sa force collective, qui lui permet de rebondir. En l'absence de Jamal Shuler, les Roca Boys sont toujours restés agressifs, provoquant de nombreuses fautes et lancers. Zack Wright (16 pts, 7/8 aux lancers) a encore sorti sa tenue de gala en Champions League. Le 4/26 horrible dans les tirs à deux points des Monégasques aurait pu s'avérer rédhibitoire. Mais ce Monaco-là n'a donc pas voulu céder, empochant sa 7e victoire en Champions League et gardant la tête du Groupe A. Un pas de plus en vue d'une qualification directe pour les 1/8e de finale. À Francfort, l'ASM a repris son cap.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.