“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Les basketteurs monégasques prêts pour le 3e round

Mis à jour le 27/05/2016 à 05:09 Publié le 27/05/2016 à 05:09
Les Monégasques disputent ce soir dans le Rhône l’un des matches les plus importants de leur saison.

Les Monégasques disputent ce soir dans le Rhône l’un des matches les plus importants de leur saison. M. Alési et J-F Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les basketteurs monégasques prêts pour le 3e round

L'AS Monaco, revenue à hauteur de l'ASVEL dans cette demie en mode combat, doit désormais au minimum gagner un match dans le chaudron vert de l'Astroballe

Du repos, des soins… Le mini-break (3 jours) accordé dans cette série contre l'ASVEL a permis à l'ASM de recharger un peu les accus, de ménager les corps fatigués. Inutile de s'inventer une recette miracle à l'entraînement.

« La priorité, c'est de retrouver de la fraîcheur », clame le coach, Zvezdan Mitrovic. Personne n'est dupe : dans cette confrontation engagée en mode ''pare-choc contre pare-choc'' il n'y aura pas de voie dégagée.

Ce soir, pour le match 3, l'ASVEL emploiera les mêmes ingrédients : une dureté physique maximale, une grosse défense, une gestion rigoureuse des possessions. Après s'être fait surprendre dans la manche 1, Monaco, à son tour, a enfilé le treillis du playoff et posé du barbelé devant sa raquette.

C'est ce qui lui a permis de rester en vie dans la manche 2, avant de porter l'estocade à son tour sur la fin grâce aux talents de ses deux artilleurs en chef, Sergii Gladyr et Jamal Shuler.

Dans cette demie comparée à une « guerre de tranchée » par l'arrière de l'ASVEL, Edouard Choquet, c'est à celui qui ne craquera pas en premier. Amara Sy l'a pourtant souligné ; Monaco aura besoin d'un minimum de rythme et d'oxygène pour s'imposer ce soir à Villeurbanne et ainsi reprendre la main.

Cel sera là

Il s'agit de retrouver l'adresse dans les shoots à distance, cette denrée incertaine qui souvent vous abandonne lorsque les doigts se crispent.

Or, si Monaco doit impérativement s'imposer au moins une fois sur le parquet de l'Astroballe, cette fois, le poids de la pression pourrait s'équilibrer. 5e de la phase régulière, l'ASVEL avait tout à gagner au départ de cette série. Mais, mardi, la Green Team est passée à 50 secondes du 2-0 et d'une place quasiment assurée en finale.

Cela pourrait trotter dans les têtes des joueurs de JD Jackson. L'ASVEL doit désormais effectuer un sans-faute devant son public pour s'éviter un 5e match couperet mardi prochain à Monaco.

Dans les rangs de la Roca Team, Aaron Cel (genou) va pouvoir tenir sa place. L'international franco-polonais n'est pas à 100 %, mais s'il peut apporter autant que lors du match 2, ce sera tout bénef pour l'ASM.

L'œil d'Amara Sy va mieux. Le genou de Shuler (balancé au sol par un Villeurbannais mardi en contre-attaque) a tenu le choc.

Il manquera Ouattara, un vrai moins, mais question mental, c'est une Roca Team regonflée à bloc qui est montée dans l'avion hier matin pour Lyon…

« Si une équipe mérite d'aller en finale, c'est Monaco », lâche Mitrovic.

Ses joueurs étant du même avis, la Roca Team veut se donner une chance de revenir à la maison pour régler l'affaire.

Comme dit Jamal Shuler : « Désormais, c'est à nous de leur voler un match chez eux ».


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.