“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Les basketteurs monégasques doivent l'emporter au retour face à l'ASVEL pour éviter l'élimination

Mis à jour le 24/05/2017 à 08:09 Publié le 24/05/2017 à 05:16
Dee Bost à l'arrivée à Lyon hier après-midi : l'AS Monaco est en mission.

Dee Bost à l'arrivée à Lyon hier après-midi : l'AS Monaco est en mission. Photo Manu Vitali/DirCom

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Les basketteurs monégasques doivent l'emporter au retour face à l'ASVEL pour éviter l'élimination

Pas le choix : la Roca Team doit gagner ce soir à Villeurbanne si elle veut éviter l'élimination

Un vol pour Lyon, et puis direction l'hôtel... Les Monégasques, hier, ont préféré annuler la séance prévue en fin d'après-midi à l'Astroballe. La longue séance vidéo était largement suffisante pour meubler l'après-midi. Mitrovic et ses assistants ont passé des heures à décortiquer cette défaite de lundi (69-72).

Monaco, ce soir, dans le chaudron vert de l'Astroballe, ne devra pas reproduire les mêmes erreurs. À vouloir forcer le passage, au prix de shoots difficiles, les Monégasques ont eu tendance à briser leur propre rythme.

Le stress, lui aussi, a provoqué des dégâts. Comment surmonter la pression ? Villeurbanne ne possède pas seulement le plus gros budget de ProA, son effectif regorge de talents. Ware et Nelson sont des arrières hors-norme en ProA, Andersen a gagné trois fois l'Euroligue, Jean-Charles est dans l'antichambre de la NBA, Kahudi est le meilleur français de ProA...

C'est une tâche immense qui attend l'ASM. Jamais, cette saison, la Roca Team n'a encore perdu deux matches de suite. Zack Wright (2/12 à l'aller), Dee Bost (4/12, malgré un gros finish), Jamal Shuler (3/11) ont une grosse revanche à prendre. Reproduire un tel pourcentage serait rédhibitoire.

Monaco ne veut pas s'arrêter là. Monaco mérite mieux. Pénalisée par une formule absurde (pourquoi des quarts de finale au meilleur des 3 manches, seulement?) et face à ce coquin de sort, qui a brandi l'ASVEL sur la route des quarts, la Roca Team s'attaque à son plus gros défi. Vaincre pour ne pas disparaître.

Arracher le droit de disputer la belle vendredi, à la maison. Depuis Cholet en 2010, aucun premier de la saison régulière n'a été sacré champion. Monaco veut briser la malédiction.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.