Rubriques




Se connecter à

Le meneur de jeu de l'ASVEL Elie Okobo signe à l'AS Monaco

A 24 ans, le meneur de jeu quitte l'ASVEL, récent champion de France, pour rejoindre la Roca Team.

Adrien Santucci Publié le 15/07/2022 à 17:29, mis à jour le 15/07/2022 à 17:29
Elie Okobo. Photo PQR/Le Progrès

Depuis les finales entre l’Asvel et Monaco, Elie Okobo était annoncé avec insistance sur le Rocher. Mais jusqu’à présent, ce n’était que des rumeurs. A priori bien fondées ! Le meneur international français bourreau de l’ASM en finale, rejoint donc le Roca Team et formera un duo qui détonne sur la ligne arrière avec Mike James. Ces deux-là au talent offensif hors du commun, ont de quoi faire trembler n’importe quelle défense en Europe. A 24 ans, celui qui s’est pleinement relancé l’an dernier avec Villeurbanne, voulait encore franchir un cap. Le choix de Monaco s’est avéré alors évident : « Le Final Four d’Euroleague c’est quelque chose que je veux. Et je sais que cette équipe en a les capacités. Je pense qu’en ce sens, je peux être une pièce qui peut y contribuer. En tout cas, j’avais l’envie de faire partie d’un tel projet. »

"C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre pour moi"

Celui qui a été élu MVP des finales de Betclic Elite a bluffé tant par son talent naturel que par son instinct de tueur dans les moments chauds comme ce fut le cas lors du game 5 dans la fournaise de l’Astroballe, pour doucher tout espoir de premier titre historique pour Monaco. Vincent Collet sélectionneur de l’équipe de France apprécie l’évolution de son poulain : « On sent que sa saison villeurbannaise lui a apporté beaucoup de maturité. Il a vraiment changé sur des aspects basket et humains depuis 2019. » Pour Elie Okobo, le challenge est appétissant : « C’est un nouveau chapitre qui s’ouvre pour moi avec de grands objectifs. Je voulais faire partie de l’équipe la plus compétitive possible pour aller loin sur tous les tableaux. »

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.