“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

L'ASM va-t-elle réitérer son exploit contre Sassari ce soir ?

Mis à jour le 31/10/2017 à 10:09 Publié le 31/10/2017 à 05:11
La vista de D.J. Cooper devrait faire du bien à l’ASM ce soir dans le chaudron sarde.

La vista de D.J. Cooper devrait faire du bien à l’ASM ce soir dans le chaudron sarde. Photo Jean-François Ottonello

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

L'ASM va-t-elle réitérer son exploit contre Sassari ce soir ?

En mars dernier, la Roca Team s'était imposée en Sardaigne pour s'ouvrir les portes du Final Four. De nouveau face au Dinamo, l'équipe de coach Z va tenter de rester invaincue en BCL

Que vaut la Champions League FIBA, non pas au regard de l'intouchable Euroligue mais de sa petite sœur, l'Eurocup ? A cette question, chaque camp avance ses arguments, plus ou moins objectifs. Or, au crédit de la Champions League (BCL), le dernier week-end a été plutôt favorable. Alors que d'aucuns commençaient à pointer du doigt la faiblesse du groupe de Monaco, voilà que le Dinamo Sassari a étrillé Milan (équipe d'Euroligue) dimanche en Sardaigne (90-69), tandis que Murcia est allé s'imposer sur le parquet du grand Barça en Liga ACB (97-94 ). Comme quoi, le débat reste encore ouvert...

Gladyr n'a pas oublié

Seule équipe encore invaincue en BCL avec les Allemands de Bayruth (3 matches, 3 victoires), la Roca Team a donc justement rendez-vous avec le Dinamo, ce soir, dans un PalaSerradimigni (5000 places) qui rappellera de bons souvenirs au staff monégasques et aux deux ''survivants'' de la saison passée, Gladyr et Amara Sy, puisque la Roca Team y avait arraché son billet pour le Final Four (79-76) .

Depuis, Sassari a aussi beaucoup changé (seuls le shooteur Stipcevic et l'emblématique capitaine Devecchi sont restés), mais le coach, Federico Pasquini, est lui toujours aux commandes. « Après Milan, on s'attend à une autre bataille, a noté Pasquini hier lors du point presse. Monaco est une équipe athlétique et extrêmement technique. Ils ont deux meneurs complémentaires, Craft et D.J. Cooper, l'un des meilleurs distributeurs de ballons depuis quelques années en Europe. Robinson est un «combo» capable de scorer et de faire marquer les autres. Kikanovic est un intérieur très talentueux. Quand à Gladyr, on se souvient du mal qu'il nous a fait la saison passée en 1/4 de finale ».

Une soirée du 29 mars 2017 que Sergei Gladyr (20 pts à 6/9 à 3 points) n'a forcément pas oubliée non plus. « J'ai eu de bonnes sensations dans cette salle, ça fait plaisir d'y revenir. Ce sera encore une grosse ambiance je pense » , notait hier le shooteur ukrainien, à l'arrivée du vol Nice-Alghero (via Rome) des Monégasques. Gladyr avait notamment refroidi le PalaSerradimigni d'un incroyable missile à 3 pts déclenché non loin du rond central... Opéré du genou en juin dernier, Gladyr se bat depuis pour retrouver la plénitude de ses capacités, montrant des signes encourageants.

Ces derniers temps, la Roca Team a eu tendance à carburer fort en attaque (87 pts en moyenne sur les 7 derniers matches), affichant des responsabilités bien partagées. Des solutions offensives sans doute plus variées que la saison passée... même si la route pour rejoindre à nouveau le Final Four est encore longue. A Sassari, l'ASM devra surveiller notamment Scott Bamforth, un meneur américain au passeport Kosovar (!), grand artisan de la dernière victoire du Dinamo à Murcie (83-78) avec Randolph (ailier), Jones (intérieur) et l'ex-Havrais Hatcher à l'arrière, un quatuor US plutôt du genre costaud et tonique.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.