“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

L'ASM croit en son étoile

Mis à jour le 19/02/2016 à 05:07 Publié le 19/02/2016 à 10:00
L'AS Monaco à son arrivée hier sous quelques flocons à Disney, avec Dark Vador et le vaisseau de Star Wars. Le côté obscur de la force monégasque doit d'abord faire tomber Nanterre !

L'AS Monaco à son arrivée hier sous quelques flocons à Disney, avec Dark Vador et le vaisseau de Star Wars. Le côté obscur de la force monégasque doit d'abord faire tomber Nanterre ! ©Disneyland Paris/Yann Piriou

L'ASM croit en son étoile

À Disneyland Paris, la Roca Team joue un quart de final de Leaders cup contre Nanterre vendredi.

À Disneyland Paris, l'extraterrestre, c'est un peu la Roca Team...

Montée à la vitesse d'une fusée de la N1M (3e division) à la Pro A, l'ASM s'offre donc le luxe de se mêler à la lutte pour ce premier trophée de la saison. La Leaders Cup (ex-semaine des As), installée à Disneyland Paris depuis 2013, met aux prises les 8 premières équipes de la phase aller du championnat.

Strasbourg, tenant du titre, fait figure de favori, mais Chalon, qui cumule les cartons à 100 points et plus depuis quelques semaines, est sans doute l'équipe qui impressionne le plus. Monaco? La Roca Team a de quoi se ranger parmi les outsiders.

Impériale à domicile (10 sur 10 en Pro A), l'ASM, pour l'instant, n'a pas montré le même visage hors de ses bases.

Mais, au pays de Mickey, tous les rêves semblent permis, pour un club dont le palmarès est encore vierge de tout titre dans l'élite (une finale de Coupe perdue contre Limoges en 83). La doublette de meneurs made in USA, Drew-Cooper, devra trouver la cible et mettre sur orbite les artilleurs à trois points du Rocher (Shuler, Ouattara, Gladyr, Cel, Kanté...).

Dans la peinture, Amara Sy, Akpomedah, Cel et Aka vont encore tâcher de donner un coup de main à Adrian Uter, impressionnant mais seul vrai spécialiste en pivot.

Contre Nanterre 92, ce soir (18h), sous le chapiteau de la Disney Arena, le perdant rentrera à la maison tandis que le vainqueur affrontera le vainqueur de Gravelines-Strasbourg en demi-finale. Le Nanterre de l'international Mouhammadou Jaiteh est privé de Gerald Robinson (blessé), mais les gâchettes se nomment Riley, Nzeulie, Mitchell ou Campbell...

Un quart très indécis et qui s'annonce offensif. La bande à Mitrovic vise le jackpot.

à partir de 1 €


La suite du direct