Rubriques




Se connecter à

L'AS Monaco Basket récompensé par le prince Albert II pour son sacre européen

Les joueurs, les dirigeants et le staff de l’AS Monaco Basket ont été reçus et récompensés au Palais par le prince Albert II. Champion d’Europe, le club joue ce lundi 21 juin les quarts de finale en Jeep Elite.

Thibaut Parat Publié le 21/06/2021 à 15:30, mis à jour le 21/06/2021 à 14:20
Les joueurs, les dirigeants et le staff technique de la Roca Team ont reçu la Médaille des sports pour leur campagne victorieuse en EuroCup. L’an prochain, l’AS Monaco Basket jouera l’EuroLigue de basket-ball: la cour des (très) grands. Photo Jean-François Ottonello

Chose promise, chose due. Dans l’hypothèse d’une campagne européenne victorieuse, le prince Albert II avait promis à l’AS Monaco Basket une invitation officielle au Palais princier.

Fin avril, en finale de l’EuroCup, les hommes de Zvezdan Mitrovic accrochaient le solide Unics Kazan à leur tableau de chasse, raflant ce trophée pour la première fois de l’histoire du club.

Jeudi soir, c’est donc tout naturellement que les géants de la Roca Team, l’équipe dirigeante et le staff technique ont débarqué dans les jardins privés de la demeure princière. Costume bleu marine, cravate et masque rouges pour dress code.

En tête du cortège, le président Sergey Dyadechko avec la fameuse coupe en mains. Symbole matériel d’un exploit sportif arraché de longue haleine par un collectif soudé et bien huilé.

 

"Ce résultat sportif s’inscrit dans la continuité des saisons précédentes. Vous faites preuve de constance et de régularité avec un haut niveau de performance, ce qui démontre votre culture de l’excellence", a salué le souverain avant de remettre, à chacun, la Médaille des sports.

"Une question de victoire ou de mort"

Illustration Photo Jean-François Ottonello.

"C’est une belle récompense pour une année si spéciale. On a réussi à représenter Monaco et les Monégasques. On a toujours su répondre présents, même quand on était dos au mur, a réagi Wilfried Yeguete, pivot culminant à 2,01 mètres. On a des joueurs qui ont les crocs. On a su rester concentrés et soudés avec le coach et le staff, tout en gagnant en confiance au fil des matchs."

Un état d’esprit qu’il ne faudra pas perdre ce soir face à Bourg-en-Bresse, en quart de finale de Jeep Élite.

Ces derniers matchs, les joueurs clés ont été mis au repos forcé pour souffler avant cette échéance capitale. Une stratégie assumée.

"Ce match sera notre 17e match en 44 jours, le 5e au cours des neuf derniers jours dans quatre endroits différents, justifiait, ce jeudi, Oleksiy Yefimov, le directeur exécutif du club. Notre adversaire a eu une semaine complète de récupération et de préparation. Ce match est à élimination directe. C’est donc une question de victoire ou de mort et nous devons saisir toutes les occasions de nous préparer."

 

La Roca Team aura toutefois l’avantage du terrain. On l’a compris: pour le club asémiste, malheureux finaliste à deux reprises en Jeep Élite, c’est la victoire ou rien. "Le doublé, ce serait énorme. Et mérité!", souffle Yeguete.

"Des résultats extraordinaires qui rejaillissent sur tout le pays" Photo Jean-François Ottonello.

Prince Albert-II: "Qui sait, il y a aura peut-être un autre très beau titre à célébrer!"

La Roca Team est la première équipe de l’histoire de l’AS Monaco, toutes sections confondues, à rafler un sacre européen. C’était logique pour vous de les convier au Palais?
Absolument. Je l’avais promis à l’équipe dirigeante s’il y avait un merveilleux résultat en EuroCup. Bien sûr, on aurait aimé que ce soit vraiment la fin de saison et que l’on puisse célébrer un autre titre. Malheureusement, la Jeep Élite est toujours en cours. L’équipe a montré un incroyable esprit de solidité et de solidarité, avec des performances incroyables, notamment en EuroCup. Ces résultats sont extraordinaires pour le basket en Principauté, mais aussi pour le sport en général. Cela rejaillit sur tout le pays.

Pensez-vous que les joueurs réussiront à conjurer le mauvais sort en Jeep Élite, une compétition où ils ont échoué à deux reprises en finale?
Les années précédentes, on entrait en playoffs avec la première place. Cela ne nous a pas beaucoup avantagés. On a vu aussi que l’équipe est arrivée parfois très fatiguée en playoffs. Est-ce que l’équipe [cette année, ndlr] se réserve un peu pour ne pas être considérée comme favorite? On va voir. En tout cas, ça va être passionnant à suivre. Qui sait, il y aura peut-être un autre très beau titre à célébrer.

Ne pas finir premier de la saison régulière pourrait leur enlever une pression psychologique en playoffs?
Ne pas avoir la pression du favori, et l’excès de confiance qui peut en découler, ça peut aussi être un avantage quand on entre dans cette phase-là.

Un joueur vous a-t-il marqué cette saison ou bien retiendrez-vous le collectif?
Plutôt le collectif. Bien sûr, on a vu d’extraordinaires individualités: Marcos Knight, J.J O’Brien, Mathias Lessort… Des garçons aux qualités techniques et physiques extraordinaires, avec de l’adresse. Je mets Dee Bost de côté car on le connaît bien depuis quelques saisons. Tout le collectif est à mettre à l’honneur avec un coach très performant.

La question de la capacité de Gaston-Médecin se pose. Que sera-t-il fait pour répondre aux standards de l’EuroLigue, à savoir 5.000 places minimum?
On a une année de mise à l’épreuve. Un projet existe déjà pour augmenter la capacité de places dans l’enceinte présente mais cela ne peut être qu’une solution temporaire. Avec le gouvernement, on réfléchit très sérieusement à une solution.

Illustration Photo Jean-François Ottonello.

Le geste du club

Ce lundi soir à Gaston-Médecin, pour le quart de finale de la Jeep Élite face à la JL Bourg, la direction du club fait un beau geste envers ses supporters en invitant gratuitement tous les abonnés de la Roca Team.

Les autres spectateurs, détenteurs d’un billet contre la SIG Strasbourg ou l’ASVEL, sont aussi invités à ce choc marquant la dernière ligne droite du championnat.

Il faudra juste échanger son ticket à la billetterie.

Offre numérique MM+

...

commentaires

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.