“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

La marche était trop haute pour les basketteurs de l'AS Monaco

Mis à jour le 16/11/2016 à 05:09 Publié le 16/11/2016 à 05:09
Dee Bost et la Roca Team partagent désormais la première place du groupe A avec Banvit et l'Aris Salonique, battu à Nymburk en République tchèque. Il n'y a plus d'équipe invaincue.	(Ph. J.F.O)
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

La marche était trop haute pour les basketteurs de l'AS Monaco

Première défaite de Monaco sur la scène européenne : en l'absence de son pivot Brandon Davies, l'AS Monaco a été dominée sur le parquet du leader du championnat de Turquie

Trop forts, les Turcs... Sans Brandon Davies, absent pour un mois minimum, Monaco a trop souffert dans le combat sous les cercles pour surprendre le leader du championnat de Turquie. Une défaite qui n'hypothèque pas les chances de qualifications de l'ASM pour les 1/8e de finale de cette Champions League, mais la Roca Team va devoir serrer les rangs pour ne pas trop laisser de plumes en route en l'absence de son pivot américain.

Dans une ambiance survoltée, l'ASM est aussi tombée sur un shooteur en état de grâce, en l'occurrence le Lituanien Orelik (25 pts à 10/12 dont 4/6 à trois points).

Mais ce sont les pick and rolls de Banvit au cœur de la raquette qui ont détruit les derniers espoirs de la Roca Team dans le dernier quart-temps. Vidmar, le géant slovène de Banvit, s'est offert un beau festin (18 pts). L'ASM, toujours menée dans ce match, hormis à l'entame (6-0) et en tout début de seconde mi-temps (35-34), était pourtant revenue sur les talons de Bandirmat (60-64) à 4 minutes de la sirène. Amara Sy, en vaillant capitaine, s'est battu comme un diable dans la raquette, se relayant au poste 5 avec Caner-Medley, Bangaly Fofana se montrant très discret. Monaco, avec ses armes, a tenu sur un fil, avant que celui-ci ne finisse par craquer. Mutaf a griffé un T3 et Vidmar a encore profité de son envergure... Le leader de ProA ne pourra pas se reprocher d'avoir rien essayé. Combative, l'ASM est donc longtemps restée dans le coup. En première période, elle a pu compter sur un Yakuba Ouattara de gala (12 points). Sergii Gladyr (15 pts), a aussi représenté une menace constante à 3 pts. Un ailier ukrainien qui a continué le jeu malgré une grosse entaille à la lèvre (il s'est fait poser des points de suture sans anesthésie...).

Nik Caner-Medley, l'ailier-fort gaucher (13 pts, 6 rebonds) a confirmé sa montée en puissance. Hélas pour l'ASM, Jamal Shuler était encore fâché avec son adresse (7 points à 2 sur 10). Le passage en zone, au début du QT3 n'a pas porté ses fruits, Banvit signant alors un 12-0. Les Turcs ayant la patte chaude et le monopole de la raquette, la tâche est alors devenue trop compliquée pour les hommes de Zvezdan Mitrovic. F.P.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.