“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Importante victoire des rugbymen laurentins Vence s'incline avec les honneurs St-Laurent s'est bien défendu à Monaco

Mis à jour le 17/01/2017 à 05:13 Publié le 17/01/2017 à 05:13
Après cette victoire sur le Mourillon, place au derby face à Nice dans quinze jours aux Iscles.

Après cette victoire sur le Mourillon, place au derby face à Nice dans quinze jours aux Iscles. archives Nice-Matin

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Importante victoire des rugbymen laurentins Vence s'incline avec les honneurs St-Laurent s'est bien défendu à Monaco

rugbybasket NATIONALE 3 FÉMININEvolleyBASKET St-Laurent tient tête à Frontignan mais s'incline Il n'aura pas manqué grand chose aux basketteurs laurentins pour faire tomber le postulant à l'accession en Nationale 2, Frontignan La Peyrade. Partie avec seulement sept joueurs (dont Dragan Alecu, grippé), l'équipe de Christian Delgado a fait douter le dauphin du championnat en fin de partie. « Nous avons eu deux temps dans ce match, explique le coach. Comme d'habitude, nous loupons complètement notre entame, puis on se reprend bien car on défend beaucoup mieux, et nous retrouvons notre jeu collectif. Les gars font les efforts nécessaires pour revenir mais hélas il est trop tard. Si j'avais pu avoir plus de possibilités sur le banc, ça aurait pu être différent. Nous allons nous concentrer sur le derby face à Nice samedi prochain. » F.W Les Laurentines retombent dans leurs travers à Marseille Les basketteuses laurentines restaient sur deux succès consécutifs avant la trêve, et auraient souhaité rester sur cette bonne dynamique. Et bien non, elles se sont inclinées à Marseille. La coach Christelle Jouandon explique : « On se réveille trop tard et nous avons connu une maladresse incroyable. On ne peut pas gagner un match en perdant au final 28 ballons, avec 30% de réussite aux tirs, et à peine plus de 50% aux lancers francs. Nous sommes retombées dans nos travers... Cette défaite nous amène à un stade très dangereux pour notre maintien. » F.W Cagnes chute à Agde La Nationale 3 masculine s'est inclinée face à Agde, en Occitanie. Les basketteurs se déplaçaient dans l'Hérault samedi soir et n'ont rien ramené puisqu'ils ont perdu 74 à 66. Alors que leurs adversaires du jour stabilisent leur place dans le ventre mou du championnat, l'USC ne se sort pas des bas-fonds du classement et reste 10e, à trois points du dernier, Martigues. J.-M.P.

Face à une équipe varoise leader invaincu de la division, les Vençoises ont choisi la bonne option pour aborder la rencontre : celle de s'engager à fond, comme à chaque fois, dans le but, à défaut de créer l'exploit, au moins de bien préparer la suite. Menant 13-4 après 4 minutes de jeu, les joueuses du VBC ont réussi leur entrée dans la confrontation, grâce à Sardo, Robaglia et Delapeyre Laloum, mais quatre minutes plus tard Carqueiranne était passé devant, avec Peglion et Marangoni, (15-13, 8eme) pour boucler la période sur un tir primé de Rives.

Pas de résignation

La deuxième période fut marquée par une égalité parfaite, le VBC marquant par trois fois de loin (Sue, Frecon et Le Roch), et faisant front en défense, avec une belle détermination à l'image de Robaglia et Mouron. Le troisième quart vit le niveau de jeu monter encore d'un cran, les visiteuses alimentant le score par Tornato et Vaterlaus. Vence répliquant par Sardo et Tardieu concédait un premier écart (37-46, 24eme), mais revenait aussitôt à 4 points (43-47), cédait encore du terrain (43-53, 28eme) mais limitait la casse avec un panier primé de Frecon (46-55, 30e). Tardieu, Robaglia et Mouron illustraient l'engagement de Vence au début du dernier quart, et ramenaient l'équipe tout près (54-58, 34eme).

Quelques lancers francs laissés en route et plusieurs balles perdues pénalisantes permirent ensuite à Carqueiranne de se détacher à nouveau (62-54, 35eme), puis 67-54, le plus gros écart du match, (37 eme).

Les Vençoises ayant laissé beaucoup de forces dans la lutte, n'avaient plus marqué pendant 6 minutes.

Elles s'inclinaient logiquement mais sans démériter, en affichant une belle solidarité dans l'effort, et sans jamais avoir été résignées.

Une défaite logique, certes, mais sur laquelle le groupe pourra s'appuyer pour envisager des issues plus favorables.

Les Laurentins étaient presque obligés de ramener un résultat positif de ce déplacement à l'US Mourillon, équipe varoise mal classée, sous peine de voir les équipes du haut de tableau prendre le large.

Sans être vraiment dominateurs, les hommes de Loïc Schiffler et de Philippe Buchet ont fait le travail en remportant le match sur un score étriqué de 8 à 6. Pour Loïc Schiffler, il fallait « emporter cette victoire », petite mais précieuse. « C'est fait, certes tout n'aura pas été bon dans ce match, mais nous ne retiendrons que ce succès qui va faire du bien dans nos têtes. Malgré une formation diminuée par l'indisponibilité de cinq joueurs, blessés ou grippés, les gars ont répondu présents en restant solidaires en défense. Ils y ont mis du cœur, et cela est tout à leur honneur. Dimanche prochain, pas de match, nous en profiterons pour récupérer du monde avant de recevoir Fos Istres, dans quinze jours aux Iscles. »

Dans le Var, un essai collectif (64e) des avants laurentins, et une pénalité d'Aymen Gloulou (29e) auront suffi pour vaincre des locaux mal en point, qui ont seulement inscrit deux pénalités aux 16e et 36e minutes.

La réserve de Thierry Cabanier s'est inclinée de peu (14 à 10), en lever de rideau, face aux réservistes de l'US Mourillon.

La reprise se passait sur le rocher pour les volleyeuses du VBSL, face au leader invaincu monégasque. Les protégées de Pascal Drouot et Robin Alba ont fait douter une seconde fois Monaco. Le premier acte est assez serré, les intentions sont bonnes, mais Monaco va terminer le set mieux qu'il l'avait débuté. Dans le second, on assiste à un cavalier seul du leader qui l'emporte facilement 25 à 14. Les Laurentines ne vont pourtant pas abdiquer, et après une grosse réaction, Audrey Mélani et ses coéquipières gagnent la troisième manche 25 à 22.

Les premières de la classe vont alors appuyer là où ça fait mal, et elles vont remporter la quatrième et dernière manche, 25 -23, en un peu moins de deux heures.

Pour Pascal Drouot, l'entraîneur laurentin, « la victoire de Monaco est logique, on le savait c'était un match bonus. On s'attendait à cette réplique-là. Par contre, il nous faudra absolument battre Aubagne, dimanche prochain chez nous. Notre objectif étant désormais de terminer à la meilleure place possible en Play-Off. »

J.-S. Gino-Antomarchi

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.