“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ferxel Fourgon, le speaker de l'ASM Basket, a le spectacle pour religion

Mis à jour le 10/03/2018 à 22:26 Publié le 11/03/2018 à 08:00
Ferxel Fourgon, quelques heures avant de prendre le micro pour animer le match de basket Monaco-Dijon: "On peut être chrétien, catholique, pratiquant, jeune et vivre n'importe quelle vie."

Ferxel Fourgon, quelques heures avant de prendre le micro pour animer le match de basket Monaco-Dijon: "On peut être chrétien, catholique, pratiquant, jeune et vivre n'importe quelle vie." Photo Cyril Dodergny

Ferxel Fourgon, le speaker de l'ASM Basket, a le spectacle pour religion

C’est le speaker de l’ASM Basket. Samedi soir, Ferxel Fourgon a chauffé la salle Gaston-Médecin. Portrait d’un enfant du pays atypique, ancien DJ du Jimmy’z devenu la voix du diocèse de Monaco.

Pour son petit-déjeuner, samedi matin, il s’est offert une côte de bœuf. Pas pour être au top de sa forme en ce jour de match. "Je suis très anglo-saxon dans ma façon de manger. Le matin, j’aime bien le salé", confie ce grand gaillard d’1,93 m.

Ses habitudes alimentaires ne constituent pas la seule originalité de Fernand-Axel Fourgon, plus connu en Principauté sous son prénom raccourci, Ferxel.

Le basket et l’Église

À 41 ans, ce sympathique garçon a roulé sa bosse à Monaco, dans des secteurs d’activité très divers. Deux de ses passions sont nées dans la tendre enfance. À 6 ans, le petit Ferxel débute le basket, "à l’AS Monaco, évidemment".

Il jouera en compétition pendant presque vingt ans, évoluant jusqu’en Excellence Région. À 8 ans, le même gamin est enfant de chœur à l’église Saint-Charles, avant d’officier comme animateur au FAR (Foi Action Rayonnement), puis...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct