Euroligue: tout ce qu'il faut savoir avant le match Monaco-Le Pirée ce mardi soir

L'AS Monaco Basket reçoit ce mardi soir l’Olympiakos : un duel au sommet entre coleaders... et malheur au perdant dans cette course aux play-offs devenue complètement folle.

Article réservé aux abonnés
François Paturle Publié le 10/01/2023 à 14:18, mis à jour le 10/01/2023 à 14:18
Mike James retrouve Shaquielle McKissic et l’Olympiakos: ça promet. Photo Sébastien Botella

Le match

Pas de Kevin Durant cette fois pour soutenir la Roca Team au bord du parquet, mais les étoiles vont briller et la soirée s’annonce encore bien chaude. L’Olympiakos n’est pas invincible mais en pleine bourre: la fessée infligée au grand rival Panathinaïkos le 30 décembre (95-71) semble avoir donné des ailes au groupe de Georgios Bartzokas: les Reds, invaincus dans leur championnat (11 victoires) ont étrillé Milan le 6 janvier (82-66), avant de signer un feu d’artifice dimanche face à l’AEK Athènes (21/32 à 3-pts)...

Depuis le thriller du quart de finale de la saison passée (3-2 pour Le Pirée), ce Monaco - Olympiakos s’est invité parmi les classiques de l’Euroligue. Or, ce duel entre coleaders vaudra aussi cher dans la lutte pour une place en play-offs. Entre le quinté de tête et les équipes hors du Top 8, il n’y a guère que deux victoires, du jamais vu à mi-parcours en Euroligue. De fait, la pression du résultat plane au-dessus de tout le monde.

"On s’en veut d’avoir perdu à Belgrade, cela nous aurait donné un joker. Aujourd’hui on n’a pas le choix, il faut gagner", confie Yak Ouattara, promu nouveau capitaine depuis la mise à l’écart d’Adrien Moeman.

Sans Jordan Loyd et Moerman

Fringante à l’automne, la Roca Team l’est moins aujourd’hui. Elle est diminuée, car l’un de ses fers de lance, Jordan Loyd, durement touché (nez puis épaule) manque à l’appel, en phase de reprise. Et le club cherche un renfort pour remplacer Moerman.

Quoi qu’il en soit, Monaco devra défendre beaucoup mieux qu’il ne l’a fait à Belgrade s’il veut couper l’élan du géant athénien. Un club grec trois fois vainqueur de l’Euroligue dans sa longue histoire et qui aspire à retrouver l’Olympe.

En face, une Roca Team dans le dur mais en quête d’un grand coup avant de revoir Belgrade dès jeudi, cette fois face à l’Etoile Rouge.

Les compos probables

Monaco: James, Strazel, Okobo, Diallo, Ouattara, Motiejunas, Blossomgame, Hall, Brown, Makoundou. Ent. : S. Obradovic. Olympiakos

Le Pirée: Walkup, Canaan, Lountzis, Larentzakis, Fall, Sloukas, Vezenkov, Papanikolaou, Bolomboy, Peters, Black, McKissic. Ent. : G. Bartzokas.

La stat'

1. Premier au point-average, Le Pirée est la meilleure attaque de l’Euroligue (86,6 pts), mais aussi l’équipe qui signe le plus de passes décisives (22,6/match) et d’interceptions (8,6).


A 19h en direct sur Skweek.tv

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.