Euroligue: la Roca Team fait chuter l'ASVEL dans le nouveau classique du basket français

Monaco a enfoncé l’ASVEL chez elle et reste deuxième. Mais Brown s’est blessé.

Article réservé aux abonnés
François Paturle Publié le 01/12/2022 à 22:40, mis à jour le 02/12/2022 à 12:08
Alpha Diallo (ici devant Tyus) a été brillant à l’Astroballe. Photo Michael Alesi/Dir Comm

L’image de John Brown en souffrance - touché aux côtes après un choc avec Amine Noua - évacué sur une civière, a terni la satisfaction monégasque à l’Astroballe.

Pour l’intérieur américain de l’ASM : une suspicion de fracture dans la région du sternum. Dur. C’est lui, John Brown, vrai combattant, grand pourvoyeur de rebonds, adroit à mi-distance, qui a été l’un des acteurs de l’envolée de la Roca Team dans le 4e QT. Monaco a alors éteint l’ASVEL et enchaîné les actions de classe en attaque, à l’image d’un Loyd jordanesque sur jeu rapide... Le mano à mano des trois premiers quart-temps a tourné à la démonstration de force de l’AS Monaco.

Elie Okobo, longtemps discret face à son ancien club, a planté le T3 du + 10 (75-65). L’ASVEL, pourtant très présente dans le défi physique les 3/4 du match, à l’image d’un Yves Pons monté sur des ressorts, a terminé essorée face à la machine monégasque, regrettant ses balles perdues.

Une fois encore, Sasa Obradovic a décidé de se passer de Mike James dans le money-time. Le meneur US (17 points) a pourtant été, avec un Motiejunas de gala (17 points aussi), l’un des principaux pourvoyeurs de paniers de la Roca Team.

Mais le trio Loyd-Okobo-Diallo, comme face à Baskonia, a affiché sa maîtrise, se lucidité, sa vitesse...

Pour l’ASVEL, Nando de Colo (2 pts) n’a que peu pesé face aux flèches de la Roca Team. Ce vendredi matin, Monaco est 2e ex-aequo avec le Barça, Villeurbanne dernier ex-aequo.

A l’entrée de l’hiver, la grande rivalité hexagonale est clairement en faveur de l’AS Monaco.

Brown resté à Lyon

C’est le président de l’ASM en personne, Aleksey Fedorychev, classe, qui a tenu à rester aux côtés de John Brown lors des examens que le joueur a passés dans la nuit dans une clinique lyonnaise. En attendant confirmation, les premiers résultats étaient plutôt rassurants et ne décelaient pas de fracture.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.