Rubriques




Se connecter à

Euroligue de basket: Monaco face à un monument ce mercredi soir en défiant le Real à Madrid

Après des débuts très convaincants (deux matchs et deux victoires), l’ASM se rend à Madrid, défier le grand Real, l’un des grands favoris de la compétition.

Etienne LeVanKy Publié le 13/10/2021 à 07:20, mis à jour le 13/10/2021 à 07:18
La Roca Team, ici après sa victoire contre le Pana, vise un 3e succès consécutif ce soir à Madrid. Puis viendra le Barça vendredi sur le Rocher! Photo Cyril Dodergny)

Cette fois-ci, on monte encore d’un cran. Là-haut, c’est le Real madrid. Le bilan comptable monégasque est parfait, avec deux victoires contre les solides formations du Panathinaïkos et de l’UNICS Kazan. Mais ces deux équipes n’ont pas les ambitions élevées des Madrilènes, pour qui le Final Four est le strict minimum. Gagner sur la terre du Real serait un exploit. Rien moins. Donc, rien à perdre. "On y va sans pression" confirme l’entraîneur Zvezdan Mitrovic. "Madrid est une très grosse équipe qui joue le titre. C’est un club historique et légendaire en Europe" ajoute le technicien monténégrin.

Miser sur l’expérience

Coach Z en est bien conscient, il aura besoin de ses joueurs d’expérience, habitués aux grands rendez-vous. Ce n’est pas un hasard si les joueurs laissés au repos dimanche contre Le Mans étaient les vieux briscards et non moins talentueux Donatas Motiejunas (262 matches en NBA) et Brock Motum (137 rencontres d’Euroligue dont une finale en 2019). La performance du scoreur fou et superstar Mike James, resté aussi sur le banc, sera cruciale pour l’ASM. Si Magic Mike a répondu présent quand il le fallait, avec 14 points et 7 rebonds contre le Pana et une fin de match exceptionnelle contre Kazan, l’Américain a encore du mal à trouver sa régularité au shoot longue distance(2/11 à 3-pts).

Le Real, un cador revanchard

Avec 35 titres de champions d’Espagne et 10 trophées d’Euroligue, c’est peu dire que le Real Madrid est un ténor sur la scène européenne. La saison passée les Merengues, minés par les blessures, ont été sortis dès le premier tour des playoffs. Une secousse pour la Maison Blanche, habituée à batailler pour le titre. Toujours emmenée par ses grognards Sergio Llull et Rudy Fernandez, la formation espagnole peut compter sur un énorme Walter Tavares. Le pivot cap-verdien, double tenant du titre de meilleur défenseur d’Euroligue, affiche une moyenne de 14 pts sur ses deux premiers matchs, assortie de 9 rebonds et un 24 à l’évaluation. Un titan, et un défi de taille pour la raquette monégasque.

 

Sous le maillot madrilène se cachent plusieurs internationaux français, adoptés par la maison blanche: Thomas Heurtel et Guershon Yabusele ont rejoint Vincent Poirier et Fabien Causeur, ce dernier héros de la finale 2018 remportée par le Real. Dans ce match à hauteur d’étoiles, la Roca Team n’a rien à perdre. Juste à décrocher la lune.

 

A 20h45 à Madrid, en direct sur Monaco Info TV (uniquement en Principauté) et sur Euroleague TV.

Real Madrid: Poste 1, meneur: Williams-Goss, Heurtel, Nunez. Poste 2, arrière: Llull, Alocen, Klavzar. Poste 3, ailier: Hanga, Causeur, Taylor. Poste 4, ailier fort: Yabusele, Fernandez, Abalde. Poste 5, pivot: Tavares, Poirier, Vukcevic.

 

Monaco: Poste 1, meneur: Léo Westermann, Paris Lee, Rudy Demahis-Ballou; Poste 2, arrière: Mike James, Rob Gray, Yakuba Ouattara. Poste 3, ailier: Danilo Andjusic, Alpha Diallo, Armel Traoré. Poste 4, ailier fort: Will Thomas, Brock Motum. Poste 5, pivot: Jerry Boutsiele, Donatas Motiejunas, Donta Hall, Ibrahima Fall Faye.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.