Euroligue: après le Real, la Roca Team fera-t-elle plier le Barça ce mercredi soir?

Victorieuse à Madrid jeudi dernier, la Roca Team à domicile s’attaque à un 2e grand d’Espagne, Barcelone, en espérant confirmer son irrésistible ascension.

Article réservé aux abonnés
François Paturle Publié le 14/12/2022 à 11:09, mis à jour le 14/12/2022 à 19:08
D-Mo et Monaco à l’assaut de Barcelone, première place en jeu. Photo Jean-François Ottonello et EPA/MaxPPP

A la salle Gaston-Médecin, Jordan Loyd, hier, a pu retoucher le ballon. En solo, certes, et avec un masque de protection, forcément, mais c’est déjà un pas de géant pour l’arrière américain de la Roca Team, quand on repense aux images très difficiles de son traumatisme facial à Madrid jeudi dernier, le visage ensanglanté... Opéré samedi d’une fracture du nez avec déplacement, Jordan Loyd pourrait retrouver le jeu d’ici à une huitaine de jours, même si la prudence est de mise.

C’est donc avec un ‘’big 3’’ (James, Loyd, Okobo) amputé mais un cœur gros comme ça et une confiance au zénith (7 victoires d’affiléee, championnat et Euroligue compris) que l’ASM s’attaque à l’ogre Barcelone ce mercredi soir...

Un Barça au roster à rallonge, toujours référencé parmi les favoris mais qui a montré des failles, à l’image de sa défaite surprise face à l’ASVEL au Palau Blaugrana (74-75).

Calathes (parti au Fener) et Davies (Milan) ont laissé quelques vides, mais le talent reste prégnant (voir ci-dessous) et gare aux soldats Sanli, Kuric, Vesely, Tobey...

"Le Barça va vouloir se reprendre, et quand on regarde la qualité de cette équipe, on peut s’attendre à souffrir. Mais ce sera dur pour eux aussi", glisse Sasa Obradovic.

En cas de succès, l’ASM rejoindrait le Fener en tête!

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.