"C’était elle la patronne": coup dur pour le MBA avec la fin de saison pour Majekodunmi

Victoria Majekodunmi, la joueuse du Monaco Basket Association, avait quitté ses partenaires lors du dernier match de l’année face à Reims après s’être blessée toute seule au genou. Après de multiples examens, sa saison est terminée.

Adrien Santucci Publié le 30/12/2022 à 10:10, mis à jour le 30/12/2022 à 07:32
Éric Elena, président du MBA, en accord avec le coach Régis Racine, ne veut pas se précipiter pour prendre un renfort. Photos J.F-.O.

Le couperet est tombé. Et il fait mal. C’est le gros point noir de cette fin d’année 2022 pourtant exceptionnelle à plus d’un titre pour le MBA.

Victoria Majekodunmi souffre d’une rupture totale du ligament croisé antérieur et d’une fissure du ménisque du genou droit. Ce qui sans surprise, stoppe brutalement son élan dans cette saison qui est terminée pour elle. Cette blessure est intervenue lors du dernier match de la phase aller, face à Reims… son ancien club, avec qui elle sortait d’un exercice plutôt compliqué.

C’est un vrai coup dur tant pour la capitaine monégasque, que pour le MBA. L’internationale française de 3x3 avait réalisé un début de saison tonitruant, et s’était imposée comme une leader naturelle.

Elle tournait à 13,3 pts de moyenne, 2,3 rebonds, 3,4 passes décisives, et 2 interceptions par match. C’est dire l’influence qu’elle pouvait avoir sur le jeu. La principale intéressée qui fête ses 26 ans aujourd’hui, ne veut pas pour autant broyer du noir: "Forcément c’est difficile à encaisser car tout avait bien commencé avec beaucoup de certitudes. Mais je ne suis pas défaitiste et je fais tout pour relativiser un maximum."

"C’était elle la patronne"

Afin de se soigner au mieux, et d’être entourée de ses proches, Majekodunmi a fait le choix de retourner sur Paris. Quant à son avenir, il est encore trop tôt pour se prononcer mais elle souhaite voir ses coéquipières poursuivre sur cette belle lancée, afin de remplir les objectifs du club.

Éric Elena président du MBA en accord avec le coach Régis Racine ne veut pas se précipiter pour prendre un renfort: "On a encore du mal a digérer, c’était la patronne et on voulait s’appuyer sur elle. Mais on ne va pas prendre de joueuse juste comme ça. Nous avons quelques pistes intéressantes mais pour le moment on reste comme on est."

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.