“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Ce soir, la Roca Team veut résister face à l'Hapoel Holon de Glen Rice Jr

Mis à jour le 19/12/2017 à 08:30 Publié le 19/12/2017 à 08:27
L’ASM d’Aaron Craft devra contenir la star d’Holon, Glen Rice Jr.

L’ASM d’Aaron Craft devra contenir la star d’Holon, Glen Rice Jr. Photos C.D. et BCL

Ce soir, la Roca Team veut résister face à l'Hapoel Holon de Glen Rice Jr

Monaco reçoit l’Hapoel Holon, 2e ex-aequo du championnat d’Israël. Objectif : rester invaincu !

Jusqu’où Zvezdan Mitrovic pourra-t-il mener son équipe ? Face à Antibes (84-76, samedi), coach Z a encore utilisé ses 9 joueurs à la même sauce. Personne a joué moins de 18 minutes, personne a joué plus de 27.

C’est l’école de l’implication collective selon Mitrovic, où il vaut mieux arriver sur le parquet bien échauffé et concentré, car les rotations arrivent vite...

L’un des avantages de la méthode est de ne pas brûler toute l’énergie de quelques-uns, et c’est sans doute l’une des raisons de la capacité de l’ASM à encaisser son calendrier infernal.

Cela dit, Fofana étant blessé, l’ASM cherche toujours un pivot français pour le remplacer... Et comme Loubaki est arrêté depuis Dijon (coup à la tête), Mitrovic continue de tourner à neuf joueurs seulement, ce qui ne l’enchante guère.

Au moment de retrouver l’Hapoel Holon, ce soir (18h30), la Roca Team peut battre un record dans cette Champions League FIBA : celui de la plus grosse série de victoires de l’histoire de la compétition. Un chiffre pour l’instant bloqué à 8, propriété de l’ASVEL la saison dernière et de la Roca Team cette saison.

La preuve par 9 en Europe ? Monaco, quoiqu’il arrive, ne fait pas dans le banal...

Rice a de qui tenir

Si l’Hapoel a bien changé depuis la rouste infligée par l’ASM à l’aller dans les faubourgs de Tel Aviv (85-56), il le doit en bonne partie à l’arrivée début novembre de l’ailier Glen Rice Junior, fils de l’énorme scoreur Glen Rice, légende de la NBA et champion avec les Lakers en 2000.

Junior (qui a goûté à la NBA avec les Wizards sans décrocher un grand rôle) n’a pas tardé à cartonner avec l’Hapoel : ses 43 points et 11 rebonds face au Maccabi Ashdod (le 11 novembre dernier) ont fait le tour des ‘‘highlights’’ de la Super League israélienne (il a été élu joueur du mois de novembre).

En Champions League, ça marche bien aussi, puisque Rice Jr pointe déjà au 2e rang des meilleurs scoreurs (20, 6 pts). Ainsi dynamisé, l’Hapoel (qui a aussi reçu le renfort du jeune pivot US T.J. Cline) a remporté 8 matches de suite dans son championnat, se payant même le luxe de s’imposer le 10 décembre sur le parquet du Maccabi Tel Aviv (93-89).

Depuis, l’autre 2e du classement, l’Hapoel Jerusalem a cassé de justesse la série (86-88), mais Holon a engrangé pas mal de confiance. Dans les rangs, le meneur Tamir Blatt (international U20), lui, n’est autre que le fils de l’ancien coach des Cleveland Cavaliers, David Blatt.

Un pépin pour Monaco: hier soir, Chris Evans s’est tordu la cheville à l’entraînement. Il est incertain pour aujourd’hui.

«On comptait sur Chris justement pour défendre sur Glen Rice, qui est un peu dans le même profil, ailier costaud et puissant», note Mitrovic. Même diminuée, l’ASM va tenter de rester invaincue en BCL. La défaite ne fait pas vraiment partie des options de la maison.


La suite du direct