“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Bouillantissime ! Sasa Obradovic : On a mérité la victoire

Mis à jour le 02/06/2019 à 10:17 Publié le 02/06/2019 à 10:17
Zeek Jones (11 points, 9 passes) : toutes les peines à se sortir de la tenaille dijonnaise. Mais la Roca Team n’a pas tremblé dans les derniers instants.

Bouillantissime ! Sasa Obradovic : On a mérité la victoire

Monaco est venu à bout de Dijon après prolongation, au terme d’une 1ère manche acharnée. Mais la Roca Team a perdu Dee Bost (cheville) sur la dernière action. Un gros coup dur

On s’y attendait un peu, à ce concentré démotion, qui font la saveur et le monde vraiment à part des play-offs. Mais ce Monaco - Dijon a poussé loin le curseur du suspense étouffant et des revirements de situations assez énormes. Dijon a du cœur, et Monaco aussi.

La Roca Team a vraiment dû puiser dans ses réserves mentales pour éviter la perte d’un match 1 qui aurait placé la JDA en position dangereusement favorable. Après avoir mené largement au début (17-4, 10’), avec un Paul Lacombe très volontaire, et alors que Dijon ne trouvait aucune solution, la Roca Team (privée de Gerald Robinson, touché au dos dans le QT1) a ensuite été victime de sa mauvaise gestion, de sa perte de rythme et la montée en régime d’une JDA qui a bien failli refaire le coup de Strasbourg en quart.

Le T3 de Zeek Jones au buzzer de la mi-temps (40-29) n’a pas suffi à assommer Dijon... Portée par son intérieur américain Gavin Ware, notamment la JDA est revenue sur les talons d’une Roca Team rattrapée par le doute (59-58, 35’). Il a fallu alors tout le talent de Yakuba Ouattara et Elmedin Kikanovic (quel combattant dans la peinture, le Bosnien !) pour repousser une première fois le JDA (67-60, 37’). Pas utilisé lors du match 1 par coach Obradovic, Jarrod Jones a aussi griffé des T3 de la plus haute importance quand l’ASM s’est retrouvée en panne de solutions alternatives. Mais c’est le moment choisi par Axel Julien, dans les 3 dernières minutes du temps réglementaire, pour reproduire le show du Rhénus. Sur un nuage, le Varois a pris deux T3 d’affilée pour tout relancer (70-68). Monaco était obligé de presser très haut et c’est Chassang sous le cercle qui égalisait à 3 secondes de la sirène pour la prolongation (72-72).

Monaco limité à 72 points, ce n’était encore jamais arrivé sous l’ère Obradovic. Une ‘’prolong’’ que l’ASM a abordée sans Paul Lacombe (5 fautes)...

Bost touché

Moins fournie en rotation, la JDA a dû se passer de Ware et Emegano (5 fautes également). Et dans la moiteur étouffante de Gaston-Médecin, la Roca Team s’en est remise à ses deux héros du jour, le grand Elmedin Kikanovic, qui mériterait une statue, et Yakuba Ouattara, archi-décisif. A 77-77, et 45 secondes à jouer, le T3 du ‘’Yak’’(4/4 dans l’exercice hier soir) a sonné comme une délivrance, faisant chavirer de bonheur Gaston-Médecin.

Bost a ensuite griffé deux lancers, avant l’épisode de la dernière action, qui a quelque peu gâché la fête. Mal retombé sous son propre cercle, Dee Bost s’est donné une entorse de la cheville qui paraît hélas sérieuse. Incapable de poser le pied par terre, le meneur US est rentré au vestiaire porté par ses camarades.

La suite de la demi-finale (voire plus) paraît compromise pour le meneur dynamiteur de la Roca Team. Un coup dur. Gerald Robinson, lui, devrait être en mesure de disputer le match 2.

Monaco espère ne pas avoir signé une victoire à la Pyrrhus.

19

Sasa Obradovic : l’option gagnante avec la carte offensive (Jarrod Jones et Elmedin Kikanovic) dans le money-time.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.