“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Basket: Strasbourg stoppe Monaco

Mis à jour le 08/03/2016 à 05:11 Publié le 08/03/2016 à 05:11
Jamal Shuler (18 points), ci-dessus pris dans l'étau strasbourgeois, n'a pas réussi à empêcher la SIG de dicter sa loi.

Jamal Shuler (18 points), ci-dessus pris dans l'étau strasbourgeois, n'a pas réussi à empêcher la SIG de dicter sa loi. Michaël Alesi

Monaco-matin, source d'infos de qualité

Basket: Strasbourg stoppe Monaco

Les Monégasques, en panne d'adresse hier soir, sont tombés pour la première fois de la saison à domicile devant la SIG qui s'empare du fauteuil de leader

Cette fois, ce n'est pas passé. Strasbourg a fermé la porte, posant un verrou sur une rencontre que la Roca Team n'a plus été en mesure d'emballer en seconde période. C'est la SIG de Vincent Collet, ce matin, qui se retrouve seule en tête, s'affirmant en patron de la Pro A et pour l'ASM, la principale déception est sans doute d'avoir perdu cette série d'invincibilité à la maison (11 sur 11 avec la Coupe) qui lui tenait à cœur.

Comme l'a dit le coach, Zvezdan Mitrovic, il n'y a « pas de honte » à perdre contre Strasbourg. D'autant que l'ASM, dans un soir sans adresse, s'est battue au courage pour ne pas lâcher. A 1'02'' de la fin, il y avait encore la place de passer dans un trou de souris (68-70). Etait-ce la pression liée à l'événement ? « On a raté des shoots ouverts et des lancers-francs, et face à ce genre d'adversaire, ça ne pardonne pas », rappelle Mitrovic. « Strasbourg n'a pas volé sa victoire, la SIG a été très agressive », a lancé Ouattara. C'est dommage car on voulait vraiment fêter la victoire en Leaders Cup devant notre public ».

Dans ce duel au sommet, c'est d'abord l'attaque qui a pris la parole. Portée par Yakuba Ouattara, notamment, la Roca Team débutait bien, trouvait les intervalles, tandis qu'Uter passait en puissance face à Howard (14-9, 5e). La SIG alors répondait surtout par son trio majeur de costauds à l'arrière (Campbell, Beaubois, Collins).

Le choc tenait ses promesses, et si la SIG virait en tête à la pause (44-41), la Roca Team haussait le ton en défense pour rebasculer en tête au retour des vestiaires. Problème pour l'ASM : du côté de la SIG, la consigne était la même : le vice-champion de France enfilait le bleu de chauffe pour bloquer l'accès de sa raquette.

L'ASM souffrait dans les situations de 1 contre 1 et ne trouvait pas l'oxygène à l'extérieur, avec une adresse en berne (3/17 à 3 pts sur les 30 premières minutes). Yak Ouattara signait un « cross » énorme sans conclure, symbole d'une soirée difficile. La SIG creusait un premier break (58-52, 30e, puis 66-59, 37e), avec le coup de patte d'un Mardy Collins décisif.

Un panier à 4 pts de Jamal Shuler dans le corner (T3 + la faute) relançait l'ambiance et le suspense (62-66). Tout semblait redevenir possible d'autant que Cooper, discret jusque-là, griffait son premier T3 (66-69), avant de signer une pénétration main droite (68-70, 39e).

Mais la tenaille de la SIG se refermait encore, Uter ne pouvait conclure dans le trafic et DJ Cooper ne pouvait enchaîner sur le dernier T3. La SIG captait le rebond et Beaubois pouvait finir le travail aux lancers. Le quart de finaliste de l'Eurocup était le plus fort hier soir.

Zvezdan Mitrovic : « On va rebondir »

Zvezdan Mitrovic (entraîneur de Monaco) : «Il était très difficile de battre Strasbourg deux fois de suite (après la Leaders Cup, ndlr). Il n’y a pas de honte à perdre contre la SIG. On n’a pas fait un mauvais match mais on a raté trop de shoots ouverts et de lancers-francs. La SIG a appliqué une grosse défense, les grands ont contrôlé la raquette, ils ont aussi scoré en 1 contre 1 avec Mardy Collins, sans doute la clé du match. A la mi-temps, les deux coachs étaient du même avis, il fallait défendre plus dur. A ce jeu, c’est Strasbourg qui a eu le dernier mot, mais je veux remercier le public qui est encore venu nous soutenir en nombre même un lundi soir. On va faire en sorte de rebondir ».

Vincent Collet (entraîneur de Strasbourg) : « La première période a été belle à regarder. Ça jouait bien mais il n’y avait pas assez de gêne. Monaco était intéressant dans les intervalles. On a su fermer plus vite derrière par la suite et hausser le ton défensivement. Il a fallu chercher des solutions périphériques. C’est une belle performance de gagner ici mais on aurait pu être quatrième en cas de défaite. C’est ça de pris mais ça ne change rien pour les play-offs. »
Yakuba Ouattara (Monaco) : «Strasbourg n’a pas volé sa victoire. Ils ont mis beaucoup d’énergie dans la bataille. On a manqué un peu d’adresse dans les moments clés. On a eu du mal parfois à trouver des solutions en attaque . Et dans les situations de 1 contre 1, on n’a pas pu faire la décision ».

Bengaly Fofana (Strasbourg) : «ça s’est joué à rien, c’est une belle victoire. En 2e mi-temps, on a bien défendu, avec plus d’intensité. On est seuls leaders, on est satisfaits ».

 

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.