“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Basket : Monaco sur les hauteurs

Mis à jour le 14/12/2015 à 05:11 Publié le 14/12/2015 à 05:11
Amara Sy et Jonathan Aka à l'ouvrage dans la raquette à Orléans. Samedi, la Roca Team (9 v, 3 d) a enregistré sa 4e victoire d'affilée.	(Ph. PQR/Rep. du Centre)
Toute l'info locale + Des reportages exclusifs

Basket : Monaco sur les hauteurs

2e du championnat, 2e meilleure attaque, l'ASM va aborder de grands rendez-vous à la maison

En battant Nanterre, hier en fin d'après-midi (68-59), l'ASVEL a conservé la tête de la Pro A. Mais la bande à JD Jackson, qui se déplacera à Monaco le 27 décembre, doit commence à sentir le souffle chaud de la Roca Team peser sur sa nuque.

En signant sa 4e victoire d'affilée, la 9e de la saison, samedi à Orléans (92-71), l'AS Monaco a confirmé ce que l'on pressentait déjà : le potentiel (notamment offensif) de cette équipe va devenir difficile à arrêter si l'ensemble continue à prendre confiance.

« D'habitude, on essaye plutôt de contrôler le tempo à l'extérieur. Mais comme Orléans est une équipe qui gagne sur de petits scores, cette fois, on avait décidé de lâcher les chevaux », note Zvezdan Mitrovic, le coach de la 2e attaque du championnat (957 points en 12 journées), juste derrière Chalon (992), qui sera justement l'hôte de la Roca Team samedi (19h) pour un choc qui devrait faire le plein à Gaston-Médecin, où l'ASM est invaincue (six sur six). Le premier scoreur monégasque, Jamal Shuler, n'est pourtant que 19e sur la liste des meilleures gâchettes de Pro A. Mais à l'ASM, le danger peut venir d'un peu partout. Yakuba Ouattara (la révélation), Cel (de près ou de loin), Uter (en puissance), Gladyr (de retour en forme), Larry Drew II (hypercréatif, et qui commence à ajuster son jeu aux standards européens), DeMarcus Nelson (la force tranquille) ou Amara Sy (l'ancien, solide capitaine à la barre) sont capables de punir à chaque instant. « On progresse, le 1er objectif de la Leaders Cup est dans la ligne de mire, mais tous les matches sont difficiles », tempère Amara Sy. Avec son étiquette de promu pas les comme les autres, l'AS Monaco a su parfaitement résister à la pression du début de saison. Il lui faut désormais confirmer en haut lieu.

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.