“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

Basket: Monaco écrit l'histoire

Mis à jour le 03/05/2016 à 05:07 Publié le 03/05/2016 à 05:06
Jamal Shuler (à gauche) seul joueur monégasque cité dans la soirée des Trophées LNB. L'ASM, leader de Pro A, réalise pourtant le plus beau parcours pour un promu dans l'élite depuis 51 ans.

Jamal Shuler (à gauche) seul joueur monégasque cité dans la soirée des Trophées LNB. L'ASM, leader de Pro A, réalise pourtant le plus beau parcours pour un promu dans l'élite depuis 51 ans. LNB

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Basket: Monaco écrit l'histoire

La soirée des trophées de la Ligue, vendredi dernier à Paris, a pris un petit cachet nostalgie, les lauréats étant félicités par les anciens de l'équipe mythique de l'ASPO Tours, championne de France en 1976 et 1980 puis finaliste de la Coupe des Coupes la même année.

Si les observateurs du basket français n'ont donc pas la mémoire courte, ils n'ont à l'inverse pas été, semble-t-il, très sensibles au parcours historique réalisé par l'AS Monaco cette saison.

La Roca Team (seulement 6e budget de Pro A), en effet n'a reçu aucun trophée individuel, Jamal Shuler finissant 4e pour le titre de MVP et Mitrovic 2e pour la distinction du meilleur entraîneur (derrière Vincent Collet).

51 ans après

Première équipe promue en Pro A à avoir remporté la Leaders cup, l'ASM n'est pourtant plus qu'à une victoire de la première place assurée de la phase régulière. Un tour de force jamais réalisé par un promu depuis la création de la LNB (en 1987). Il faut même remonter à la saison 1964-65 pour retrouver la marque d'un promu finissant premier. En l'occurrence, le Denain du trio Staelens-Ledent-Degros fut alors sacré champion de France (pas de play-offs, à l'époque). Grande oubliée de la soirée des Trophées, la Roca Team n'a pas manqué de susciter quelques réactions. « Je sais que ça ne compte pas mais si je pouvais décider je donnerai le MVP à Jamal Shuler », a ainsi tweeté Jérémy Nzeulie, le joueur de Nanterre. « 16 points par match, premier avec l'AS Monaco avec quatre points d'avance, comment Jamal Shuler n'est pas MVP j'ai loupé un truc », a tweeté Edwin Jackson, l'arrière international qui a disputé l'Euroligue avec Malaga. L'ASM, qui se déplace samedi à Châlons, recevra Cholet le 10 mai en clôture de la saison régulière, avant le début des play-offs le 14 mai à la maison. Comme dit Jamal Shuler, « Le plus important, c'est d'aller chercher le titre collectif ». ça promet ! 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.