“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Amara Sy s'engage pour les enfants malades

Mis à jour le 16/11/2018 à 05:14 Publié le 16/11/2018 à 05:14

Amara Sy s'engage pour les enfants malades

Le capitaine de la Roca Team est parrain de cette 19e édition. Hier, il a fait un tour de circuit avec trois petites filles qui seront prochainement opérées au centre cardiothoracique

Elles s'appellent Hadi, 9 ans ; Jeneba 6 ans et Vicka 3 ans. Elles viennent du Mali et du Burundi. Et séjournent à Monaco dans l'attente d'une opération à cœur ouvert dans quelques jours. Hier après-midi, les fillettes ont eu droit à un coach de choix pour faire un tour du circuit de la No Finish Line.

Bien que blessé au poignet, Amara Sy n'a pas manqué d'énergie pour porter tour à tour les trois enfants le long du parcours. Un engagement important pour le capitaine de la Roca Team, qui est cette année le parrain de la dix-neuvième édition de la No Finish Line. « Faire un tour ou cinquante, tant qu'on participe c'est l'essentiel », a lancé le basketteur, accompagné hier par son coéquipier, Sergueï Gladyr.

« Une opération c'est toujours délicat, encore plus quand ça touche un enfant. Ce sont des êtres innocents alors c'est un grand plaisir de pouvoir aider », continue le capitaine, heureux de partager ce moment particulier notamment avec Hadi et Jeneba, venues du Mali, pays d'origine de ses parents.

Les trois enfants sont prises en charge par le Monaco Collectif Humanitaire, un des bénéficiaires des revenus de la No Finish Line.

Elles doivent être opérées dans les prochains jours par les équipes du Centre cardiothoracique. Et après un mois de convalescence, devraient rejoindre leur famille dans leur pays d'ici à la fin de l'année.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct