Rubriques




Se connecter à

Une subtile montée en gamme: on a testé le Dacia Duster

Image forte, qualités routières et tarifs étudiés, le Dacia Duster est un succès. À mi-carrière, ce SUV charismatique évolue avec de nouveaux équipements et une gamme simplifiée.

Denis Carreaux (dcarreaux@nicematin.fr) Publié le 21/09/2021 à 15:38, mis à jour le 21/09/2021 à 14:02
Image forte, qualités routières et tarifs étudiés, le Dacia Duster est un succès. Photos D.Cx.

Quoi de neuf?

Dès sa sortie il y a presque onze ans, le Duster a visé juste. Une Dacia qu’on n’achetait plus uniquement pour son prix, à l’inverse de la première Logan aussi excitante qu’une Lada des années soixante-dix, mais bien pour sa ligne et ses qualités intrinsèques. Vendu à deux millions d’exemplaires depuis 2010, le Duster n’a jamais cessé d’évoluer.

Sa deuxième génération lancée début 2018 aborde la seconde partie de sa carrière avec de nouveaux arguments. Commercialisé depuis la semaine dernière, le Duster 2 phase 2 arbore une nouvelle signature lumineuse qui donne davantage de personnalité à la face avant. Il abandonne à l’arrière ses feux en croix, très proches de ceux du Jeep Renegade.

Un œil aiguisé remarquera aussi de nouvelles jantes et un becquet redessiné. Dacia en profite pour revoir les motorisations du Duster. Proposé en deux et quatre roues motrices, en essence, diesel et GPL, celui-ci est de nouveau disponible avec une boîte automatique EDC associée au "gros" moteur essence 1.3 TCe 150 ch.

 
(Photos D. CX.)

À bord

Les changements sont davantage perceptibles à l’intérieur. Si on retrouve la planche de bord imposante de ce SUV à vivre, on note une montée en gamme subtile qui se traduit, par exemple, par l’apparition de nouveaux habillages de sellerie et d’appuie-tête empruntés à la Renault Clio V. Le système multimédia est également revu. Il s’affiche désormais sur un écran de 8 pouces et se montre beaucoup plus réactif qu’avant. Il est juste disposé un peu trop bas.

Entre les deux sièges avant, le Duster se dote d’une console centrale haute coiffée d’un grand accoudoir coulissant. Le confort y gagne. Les aspects pratiques aussi, grâce à un rangement d’une capacité d’un litre.

Bien vu aussi, les 4 prises USB qui permettront aux enfants de ne plus se chamailler pour recharger leur smartphone, les nouvelles commandes du régulateur de vitesse maintenant regroupées sur le volant et rétro-éclairées, ainsi que la caméra de recul équipée de lignes de guidage.

Spacieux et bien conçu, le Duster se révèle un excellent compagnon du quotidien. On regrettera simplement le maintien encore insuffisant de sièges avant pourtant redessinés.

 

Tableau de bord

DACIA DUSTER ECO G-100 PRESTIGE

- 1.0l essence + GPL

- 90 ch (GPL) et 100 ch (essence)

- Conso: 6,3 à 7l/100

- Coffre: 445l

- Conso: 6,3 à 7l/100

- CO2: 125-127g (pas de malus) - Tarif: 18.100 euros

Au volant

Photos D.Cx..

Pas de mauvaise surprise à bord du Duster. La tenue de route est sans histoires et le roulis contenu. La direction assistée utilement recalibrée permet de mieux ressentir la chaussée. Le confort est au rendez-vous, particulièrement dans les versions d’entrée et milieu de gamme dépourvues des grosses roues de 17 pouces qui enlèvent du moelleux à l’auto.

Moins coûteuse que les 1.3 TCe 130 et 150, plus abordable et écolo que les versions diesel Blue dCi 115, la version GPL Eco G-100 offre un excellent compromis. La puissance (100 ch en essence, 90 en mode GPL) est somme toute suffisante et le coût d’utilisation réduit grâce à des consommations contenues et au tarif intéressant du GPL (autour de 0,86 euro le litre). Une combinaison essence-GPL qui autorise au passage une autonomie cumulée de plus de 1200km à faire pâlir la plus vaillante des voitures électriques.

Côté finances

Toujours imbattable, le rapport qualité-prix du Duster en fait un SUV sans véritable concurrence. Affichée à 14.490 euros, la version d’entrée de gamme Essentiel Eco G-100 se contentera de ventes confidentielles, les clients préférant à 80% la finition Prestige qui soigne sa présentation et ses équipements.

 

À 18.100 euros avec la motorisation GPL, le Duster Prestige constitue l’achat malin par excellence, loin de l’image low cost des débuts de Dacia. La variante 4x4 du Duster n’est pas à négliger.

Proposée à partir de 19.290 euros (mais uniquement en diesel), elle offre des aptitudes en tout terrain dignes de certains gros 4x4 bardés de technologie et... cinq fois plus coûteux.

C’est tout bon

- Prix/prestations

- Équipements

- Autonomie (GPL)

C’est moins bien

- Maintien des sièges

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.