Rubriques




Se connecter à

On a essayé le Porsche Taycan électrique deux roues motrices

Rouler en électrique en profitant des sensations d’une propulsion, c’est possible avec la version deux roues motrices du Porsche Taycan. Un modèle plus simple et moins cher

Denis Carreaux Publié le 18/04/2021 à 16:40, mis à jour le 18/04/2021 à 16:43
Le Porsche Taycan a fait son entrée dans le livre Guiness des records en effectuant un drift de plus de 42 km à Hockenheim ! (Photos Tibo/Porsche)

Quoi de neuf?

Avoir la fibre écolo et rouler en Porsche n’est plus incompatible. Depuis la sortie du Taycan, choisi pour moitié par des acheteurs qui n’avaient jamais possédé de modèle de la marque, Porsche élargit sa clientèle et mène sa propre transition écologique avec l’ambition d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2030. Salué pour ses qualités dynamiques et les accélérations fulgurantes de sa version Turbo S (0 à 100km/h en 2,8s), le Taycan électrique était jusqu’alors proposé uniquement avec une transmission intégrale et à des tarifs stratosphériques: 158.000€ en moyenne. Plus simple, car privé de deux roues motrices d’un de ses deux moteurs électriques, le Taycan propulsion est aussi plus accessible.

Une Porsche au rabais? Bien au contraire. Si, avec 326 ou 380 ch (batterie Performance Plus), le Taycan "simple" est moins puissant que les versions 4S, Turbo et Turbo S qui alignent jusqu’à 625 ch, le Taycan "simple" est aussi plus léger de 90kg. Un gain de poids qui profite à l’autonomie. Celle-ci atteint 431km avec la batterie normale et 484km en configuration Performance Plus. Le meilleur résultat de toute la gamme.

Un intérieur très Porsche.

Au volant

Pour éprouver les qualités d’une sportive, rien de mieux qu’un circuit. Et mieux encore qu’un circuit, une piste détrempée et même un anneau de drift. Premier constat: aides à la conduite enclenchées, le Taycan deux roues motrices est imperturbable. Dès l’amorce d’une dérive, les béquilles électroniques remettent la grande et lourde (2,1t) Porsche dans le droit chemin.

 

Assistances coupées, le Taycan, très joueur, glisse sur demande. L’arrivée de la cavalerie sur les seules roues arrière déclenche des ruades franches mais prévisibles. Une vraie Porsche qui se révèle plus amusante qu’avec la transmission intégrale. Parce que la vie d’un propriétaire de Porsche ne se résume pas à quelques tours de manège sur circuit, le Taycan est aussi sûr que confortable en utilisation normale. Performant aussi, en dépit d’une puissance en baisse: 326 ch pour le modèle de base, 381 ch (avec un pic à 426 ch pendant quelques secondes grâce au Launch Control) avec la batterie Performance Plus.

Efficace sur circuit, le Taycan propulsion est extrêmement sûr et confortable sur route. Photos Tibo/Porsche.

À bord

Loin de la débauche high-tech des Tesla Model S ou Mustang Mach-E qui versent dans la surenchère high-tech avec leurs spectaculaires tablettes XXL, le Taycan ne se la joue pas futuriste. Ses deux écrans tactiles sont de taille conséquente (16,8 et 10,9 pouces) et un troisième (en option) est même proposé au passager. En naviguant au gré des différents menus, on constate qu’il ne manque rien, mais il faut un peu d’habitude avant d’assimiler toutes les fonctionnalités. Bouton de démarrage à gauche, gros compteurs et ergonomie aux petits oignons: les Porschistes ne sont pas dépaysés à bord du Taycan. C’est clair, efficace et remarquablement fini.

Luxueux aussi si on consent à plonger dans l’impressionnant catalogue d’options. La grande Porsche électrique est accueillante, mais la banquette arrière ne compte que deux places. La troisième est facturée 480 euros en option. De bonne taille (407l), le coffre est complété par un logement de 84l situé sous le capot avant, à la manière d’une bonne vieille 911.

Côté finances

Même s’il est difficile de parler de prix d’appel à 86.254 euros, le Taycan deux roues motrices réduit tout de même la facture de 23.000 euros par rapport au modèle 4S.

 

A ce tarif, le Taycan est livré avec une batterie de 79,2kWh, la version Performance Plus de 93,4kWh étant facturée 5772 euros supplémentaires. Côté équipements, la générosité de Porsche est toute relative. L’assistance de parking avant-arrière avec caméra de recul et vue 360° nécessite par exemple une rallonge de 1428 euros. Il faut aussi mettre la main à la poche pour bénéficier de l’affichage tête haute ou de l’accès mains libres. Mesquin.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.