Les automobilistes de la région PACA sont les champions de l'insulte au volant

Selon le baromètre de la conduite responsable présentée par la Fondation Vinci Autoroutes, un conducteur français sur 5 admet ne plus être la même personne lorsqu’il est au volant. En ce qui concerne les insultes au volant, les habitants de la région Paca se place en troisième position derrière les Hauts-de-France et l'Île de France.

La rédaction Publié le 12/05/2021 à 19:06, mis à jour le 12/05/2021 à 19:19
Illustration. Photo P.C.

En cette veille du week-end de l'Ascension, la fondation Vinci Autoroutes vient de publier son 11e baromètre de la conduite responsable. Entre insultes, téléphone en conduisant, circulation en état d'ébriété ou autres incivilités, chaque région a sa propre "spécialité" en matière de mauvais comportement sur la route. Mais comment se comporte les automobilistes en région Paca? 

Cette enquête réalisée par Ipsos auprès de 12.400 personnes - dans 11 pays européens- et auprès de 2.400 Français dresse un état des lieux des comportements et permet de "suivre l’évolution des conduites à risque et des bonnes pratiques pour contribuer à mieux orienter les messages de prévention en France et dans les autres pays européens", indique la fondation Vinci autoroutes.

Premier constat : le comportement des conducteurs n'est pas le même selon les régions. 

Injures au volant

A commencer par les injures au volant. Elles arrivent en tête des incivilités des conducteurs français (65%) et les habitants de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur se démarquent dans cette catégorie, avec 70% qui avouent proférer des noms d'oiseaux à l'encontre d'autres usagers de la route. Ils sont suivis par les automobilistes d’Auvergne-Rhône-Alpes, des Hauts-de-France et d’Ile-de-France (68 %).

 

Les moins virulents au volant sont les conducteurs normands. 

Et le téléphone?

En France, selon le baromètre, plus de la la moitié des automobilistes français (54 %) admettent passer des appels en Bluetooth, alors qu'ils conduisent (+ 6% en 1 an et +14 % en 5 ans). Autre pratique : le paramétrage du GPS en conduisant admis par 44% des interrogés (+ 3 % en 1 an et + 8%  en 5 ans). 

Les Franciliens décrochent la plus mauvaise place du classement avec 62 % des conducteurs qui passent des coups de fil sur la route, suivi par la Nouvelle-Aquitaine (59 %) et Paca (58 %).

La Bourgogne-Franche Comté fait figure de bon élève avec 44%.

Rouler en état d'ébriété

En matière de conduite en état d'ébriété, les automobilistes bretons concèdent le plus conduire en sachant qu'ils sont au-dessus de la limite autorisée (18 %). En Paca, 15 % des sondés indiquent avoir déjà eu un accident ou presque à cause d'une consommation excessive d'alcool, contre 12 % en Nouvelle-Aquitaine et Bretagne.

Les Auvergnats sont les plus sobres.

 

Descendre de son véhicule pour s'expliquer

Les Franciliens et les sudistes sont quasiment ex-aequo selon le baromètre. L'Île-de-France arrive en première position puisque 25 % des automobilistes précisent être déjà descendus de leur voiture pour s'expliquer, contre 24 % en Paca.

"Peut-être parce que ce sont dans ces deux régions, que le trafic est le plus dense et la conduite la plus stressante", a commenté Bernadette Moreau, déléguée générale de la Fondation Vinci Autoroutes, interrogé ce mercredi 12 mai par Le Parisien. 

La Nouvelle-Aquitaine et le Grand-Est sont les moins impétueuses sur ce point avec 13% d'automobilistes admettent une telle pratique. 

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.