“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

VIDÉO. Le pilote monégasque Charles Leclerc s'accroche avec son coéquipier et perd sa 3e place du championnat

Mis à jour le 17/11/2019 à 20:49 Publié le 17/11/2019 à 20:25
Cet accident lui coûte cher puisqu'il perd la 3e place provisoire du championnat.

Cet accident lui coûte cher puisqu'il perd la 3e place provisoire du championnat. Photo AFP

VIDÉO. Le pilote monégasque Charles Leclerc s'accroche avec son coéquipier et perd sa 3e place du championnat

Le pilote Red Bull s'est imposé, dimanche 17 novembre, devant la Toro Rosso d'un éblouissant Pierre Gasly tandis que le torchon brûle encore chez Ferrari, dont le pilote monégasque Charles Leclerc a perdu la 3e place du championnat...

Mamma mia! Alors qu'ils se battaient pour la 4e place en fin de course, les deux pilotes de la Scuderia se sont accrochés en ligne droite. Résultat: suspension avant cassée pour Charles Leclerc, pneu arrière crevé pour Sebastian Vettel.

Qui a tort? Qui a raison? Laissons à Mattia Binotto, le patron des Rouges, le soin d'établir les responsabilités. Une certitude: l'encre va encore couler à flot dans les gazettes pour commenter cet énième dérapage à la sauce italienne.

Parti en 14e position à cause de la pénalité reçue pour le changement de son moteur, le Monégasque avait réussi à combler son handicap, aidé par l'intervention du safety car après l'abandon de la Mercedes de Valtteri Bottas.

Cet accident lui coûte cher puisqu'il perd la 3e place provisoire du championnat au profit d'un Max Verstappen impérial, poleman puis vainqueur ce dimanche à Interlagos.

Au terme d'une fin de course complètement folle, Pierre Gasly, en embuscade, parviendra à chiper la 2e place à Lewis Hamilton.

À 22 ans, le Normand devient ainsi le plus jeune pilote français à monter sur un podium, détrônant Jean Alesi.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.