“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

VIDÉO. Le Monégasque Charles Leclerc offre à Ferrari sa première victoire en Italie depuis 2010

Mis à jour le 08/09/2019 à 18:45 Publié le 08/09/2019 à 16:30
Charles Leclerc à Monza.

Charles Leclerc à Monza. Photo AFP

VIDÉO. Le Monégasque Charles Leclerc offre à Ferrari sa première victoire en Italie depuis 2010

Le Monégasque Charles Leclerc a signé sa seconde victoire en F1, une semaine après la première glanée à Spa (Belgique), et ravi les tifosi en offrant à Ferrari sa première victoire au Grand Prix d'Italie depuis celle de l'Espagnol Fernando Alonso en 2010.

Une semaine après sa première victoire en F1 à Spa-Francorchamps, le jeune pilote monégasque de la Scuderia a récidivé de brillante manière, ce dimanche à Monza, en résistant à la pression incessante exercée par les Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas.

Les tifosi attendaient ça depuis 2010, l'année du dernier triomphe d'une Ferrari - celle de Fernando Alonso - en terre italienne. Épatant poleman, l'enfant prodige de la Principauté a exaucé leur vœu le plus cher. Conservant son avantage grâce à un départ parfaitement maîtrisé, il est parvenu 53 tours durant à exploiter la puissance du moteur de sa SF90 pour résister aux assauts répétés des Flèches d'Argent.

Devant des tifosi en transe, il triomphe devant Bottas et Hamilton, tandis que Sebastian Vettel, parti à la faute en début de course, termine à plus d'un tour.

A 21 ans seulement, Leclerc devient ainsi le 11e pilote de la firme de Maranello à triompher sur l'autodrome milanais, rejoignant au palmarès Ascari, Surtees, Regazzoni, Scheckter et Schumacher, entre autres.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct