“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Venturi lance à Monaco une académie dédiée au sport automobile électrique

Mis à jour le 29/03/2018 à 11:33 Publié le 29/03/2018 à 11:32
Entre deux courses de Formule E, l'équipe Venturi prépare la relève.

Entre deux courses de Formule E, l'équipe Venturi prépare la relève. Photo FIA Formule E

Venturi lance à Monaco une académie dédiée au sport automobile électrique

Le constructeur monégasque engagé depuis quatre ans en Formule E innove encore avec la Venturi Next Gen: un centre de formation spécialisé qui accueille huit jeunes recrues espérant faire des étincelles bientôt au volant d’une monoplace électrique.

C’est une école de pilotage à part entière et entièrement à part. La première du genre. Dédiée au sport automobile électrique, elle s’appelle Venturi Next Gen.

Top départ donné ce jeudi en Principauté où le constructeur monégasque vient d’annoncer l’ouverture de son académie réunissant huit membres âgés de 9 à 29 ans, des pilotes de karting, de monoplace, mais aussi des champions de e-sport.

"Par le passé, nous avons souvent donné leur chance à des espoirs", explique Gildo Pastor, le président de Venturi. "Michael Benyahia, le pilote de développement de notre team Formule E, l’illustre parfaitement puisqu’il a 17 ans. Il était donc logique pour moi de continuer à miser sur le jeunesse avec la création d’une telle structure. Dans ce cadre, nous établissons notamment un pont entre l’e-sport et la réalité car je suis convaincu qu’il y a des pépites chez les gamers."

Côté pilotes, la promotion initiale de la Venturi Next Gen a un fort accent sudiste. Y sont en effet réunis les Varois Dorian Boccolacci (GP3) et Louis Iglesias (karting), les Azuréens Pierre-Louis Chovet (F4) et Benjamin Cartery (karting), ainsi que le Monégasque Arthur Leclerc (F4).

"J’ai déjà appris beaucoup de choses au sein de cette académie, physiquement et mentalement", confie le frère cadet du pilote de F1 Charles Leclerc."Je m’entraîne sur le simulateur, j’apprends à dialoguer les ingénieurs. Ensemble, on simule des week-ends de course en Formule E. Et j’observe aussi de près le travail de Maro et Edoardo."

Maro Engel et Edoardo Mortara, les ambassadeurs de Venturi sur les circuits du championnat FIA des monoplaces électriques, deux pilotes modèles que les académiciens espèrent imiter dans le futur...


La suite du direct