“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Une flopée de stars autour de la légende Alain Prost

Mis à jour le 24/10/2019 à 10:13 Publié le 24/10/2019 à 10:13
Didier Deschamps et Alain Prost, respectivement sacrés « Légende(s) du sport » en 2018 et 2019, aux côtés de Pierre Casiraghi.

Didier Deschamps et Alain Prost, respectivement sacrés « Légende(s) du sport » en 2018 et 2019, aux côtés de Pierre Casiraghi. Sébastien Botella

Une flopée de stars autour de la légende Alain Prost

Lors de la cérémonie des Sportel Awards, ouverte au public et aux grands athlètes, récompensant les meilleures séquences sportives de l’année, l’ex-pilote de F1 a été sacré « Légende du sport »

Au photocall des Sportel Awards, mardi soir, les anciennes gloires et actuels performeurs ont troqué les panoplies sportives pour les costards bien taillés, les élégantes robes de soirée et les talons hauts. L’habituel tapis rouge a laissé place à un gazon bien vert. Un revêtement familier pour Didier Deschamps, présent à cette cérémonie récompensant les plus belles séquences sportives de l’année écoulée (lire ci-contre).

On a croisé le double champion du monde de football - comme joueur puis entraîneur - très complice avec Pierre Casiraghi, et un autre monstre sacré de sa discipline : le pilote de Formule 1 Alain Prost. Normal, puisqu’il s’agissait là d’une sorte de passation de pouvoir entre les deux hommes : celle du prix de la « Légende du sport ». Quatre fois auréolé champion du monde dans la discipline reine de l’automobile, le titre n’est en rien usurpé.

Sur le tapis vert, donc, on retrouvait d’autres athlètes de haut niveau. Certains en activité, d’autre fraîchement retraités, et ceux qui ont raccroché depuis belle lurette. Alain Bernard, Muriel Hurtis, Daniel Narcisse, Christine Arron, Clarisse Agbegnenou, Mika Häkkinen, Linford Christie, Ludovic Giuly, Samir Aït Saïd, pour ne citer qu’eux… Tout ce beau monde et les passionnés de sport, qui avaient réservé à temps l’un des 1 200 sièges de la salle des Prince, ont alors assisté à la remise des prix. Fruit d’une mûre réflexion du jury, présidé par Yelena Isinbayeva, championne olympique de saut à la perche.

Et, sans mauvais jeu de mots, la barre avait été placée haute…

Ludovic Giuly, ancien footballeur de l’AS Monaco.
L’Expert Daniel Narcisse, alias « Air France », multiple médaillé avec l’équipe de France de handball.
Linford Christie, champion olympique du 100 m en 1992.
Christine Arron (athlétisme), Alain Bernard (natation), Maïva Hamadouche (boxe).

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.