“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Un spectateur fauché au rallye de Monte-Carlo

Mis à jour le 20/01/2017 à 05:15 Publié le 20/01/2017 à 05:15
Hier soir, la première sortie de route du 85e Rallye Monte-Carlo, celle du Néo-Zélandais Hayden Paddon, ici au pied du podium de départ, place du Casino, a hélas touché gravement un spectateur imprudent.

Hier soir, la première sortie de route du 85e Rallye Monte-Carlo, celle du Néo-Zélandais Hayden Paddon, ici au pied du podium de départ, place du Casino, a hélas touché gravement un spectateur imprudent. Cyril Dodergny

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un spectateur fauché au rallye de Monte-Carlo

Sortie de la route dans la première épreuve spéciale, hier soir, près d'Entrevaux, la Hyundai du Néo-Zélandais Hayden Paddon a fauché un spectateur évacué dans un état critique

La chasse au chrono du 85e Rallye Monte-Carlo venait à peine de débuter, hier soir, sur la route tapissée de pièges de glace reliant Entrevaux à Ubraye via le col des Félines. Sitôt partie, sitôt interrompue.

Alors que la Hyundai i20 Coupé de Thierry Neuville pointait en tête du premier classement provisoire avec à peine sept petits dixièmes d'avance sur Sébastien Ogier (Ford Fiesta), le préambule de la manche d'ouverture du championnat du monde (WRC) tournait court.

Témoignages alarmistes

Flirtant lui aussi avec la limite, sur un fil et sans filet, le Néo-Zélandais Hayden Paddon, coéquipier de l'éphémère leader belge perdait le contrôle de son i20. Violente embardée qui l'envoyait contre la falaise et s'achevait sur le flanc droit après un tonneau. De quoi obstruer la route et provoquer la neutralisation immédiate de l'ES 1. Rien de grave, a priori, puisque l'on apprenait que l'équipage était indemne. Hélas, une rumeur ne tardait pas à annoncer qu'un spectateur touché nécessitait l'intervention des secours sur place.

Durant plus de deux heures, aucune annonce officielle ne venait préciser la gravité des blessures. Mais les images de la caméra embarquée circulant déjà sur les réseaux sociaux laissaient craindre le pire, tout comme les témoignages alarmistes des autres personnes présentes sur les lieux, à environ 2 kilomètres de l'arrivée. Visiblement installé seul sur le bas-côté, dans une zone interdite, l'imprudent photographe, un Espagnol de 50 ans, n'a pas eu le temps de réagir. Percuté de plein fouet par le bolide en perdition, il a ensuite été évacué en arrêt cardio-vasculaire par un hélicoptère de la sécurité civile vers l'hôpital Pasteur de Nice, selon des sources concordantes.

Une enquête a été ouverte et confiée à la brigade de recherche de Castellane.

Malgré tout, décision était prise de poursuivre la course. Si l'ES 1 subissait fort logiquement le couperet de l'annulation, le second sprint nocturne, entre Bayons et Bréziers débutait un peu plus tard que prévu, à 23h18. L'occasion pour Thierry Neuville d'enfoncer le clou. Ce matin, le vice-champion du monde 2016 partira à l'assaut du jour le plus long (six spéciales au nord de Gap) nanti d'une avance de 7''8 sur Sébastien Ogier.

à Gap, G. L.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.