“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre numérique > Abonnez-vous

Un premier podium en Formule 1 au goût amer pour Charles Leclerc

Mis à jour le 31/03/2019 à 19:22 Publié le 31/03/2019 à 19:20
Un premier podium en Formule 1 au goût amer pour Charles Leclerc.

Un premier podium en Formule 1 au goût amer pour Charles Leclerc. Photo AFP

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Un premier podium en Formule 1 au goût amer pour Charles Leclerc

Alors que sa première victoire dans la cour des grands lui tendait les bras, le jeune pilote monégasque de Ferrari, ralenti en fin de course par un problème électrique, a dû se contenter de monter sur la troisième marche du podium, ce dimanche au Grand Prix de Bahreïn.

Il était bien parti pour convertir sa pole position en triomphe. Occasion manquée, à cause de son carrosse qui s’est transformé en citrouille à huit tours du damier !

Victime d’un souci électrique, la Ferrari numéro 16 de Charles Leclerc, qui fonçait en tête, a subitement ralenti la cadence. Impossible de résister aux retours des Mercedes de Lewis Hamilton, vainqueur, et Valtteri Bottas, 2e. Grâce à une neutralisation de l’épreuve dans les deux ultimes boucles, l’ambassadeur

de la Principauté parviendra tout de même à sauver in extremis la 3e place convoitée par Max Verstappen (Red Bull).

"extrêmement déçu"

« Les problèmes mécaniques font partie du sport auto, on le sait », expliqua ensuite le héros malheureux du GP de Bahreïn. « Je suis extrêmement déçu. L’équipe méritait une meilleure récompense pour son super travail. Il faut retenir que l’auto est très performante. Nous reviendrons plus fort, c’est sûr. »

Celui qui a logiquement été élu pilote du jour s’est adjugé le meilleur tour en course. Maigre lot de consolation.

Mais on retiendra surtout qu’il a pris l’ascendant sur Sebastian Vettel, son coéquipier quatre fois champion du monde, seulement 5e ce dimanche, et déjà dominé lors des qualifications...

Prochain virage : le Grand Prix de Chine (12-14 avril) à Shanghai.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.