“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Découvrez l’offre abonnés numérique > J’en profite

Sur la route des fans au 85e rallye de Monte-Carlo

Mis à jour le 20/01/2017 à 05:13 Publié le 20/01/2017 à 05:13
Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

Sur la route des fans au 85e rallye de Monte-Carlo

Les concurrents du 85e Rallye Monte-Carlo ont quitté la place du Casino un peu après 18 h, hier soir. Mais les fans sont arrivés bien plus tôt. Et parfois de très, très loin…

Appareils photos, téléphones, perches à selfie. Les fans de course automobile qui se pressent autour du port Hercule recherchent l'image.

Il est tout juste 15 heures, hier après-midi, et les voitures des concurrents du 85e Rallye Monte-Carlo dorment du côté des quais. Autour d'elles, des amateurs attentifs qui lèvent la tête dès qu'un moteur se met à ronronner. Les pilotes ne doivent quitter la place du Casino qu'après 18 heures, mais peu importe. Le public est venu en avance. Pour profiter de l'événement.

Une à une, les voitures quittent la place et rejoignent la circulation. Les fans les suivent, direction l'avenue d'Ostende. Des notes de français, d'italien ou d'espagnol claquent dans l'air. D'autres amateurs sont venus de plus loin. Bien plus loin. Les amis de Susanna, par exemple.

Les nouveaux bolides attirent

Cette Finlandaise qui vit à Cannes accueille certains de ses amis venus du pays du père Noël. « On est tous derrière Toyota », sourit Susanna. Et surtout leurs pilotes finlandais. Ses amis et elle se tiennent sur la place du Casino, où se sont garées les voitures WRC. Tous agitent des drapeaux blancs à la croix bleue, alors que les photographes mitraillent les bolides.

Des voitures au nouveau look, plus puissantes. Un groupe de douze Danois a pris l'avion depuis l'aéroport de Copenhague jusqu'à Nice pour elles. Stein, Peter et dix autres amis sont venus du pays de Søren Kierkegaard en particulier pour ces nouveaux modèles. Et ils n'ont pas été déçus. « Elles sont très intéressantes, dit Stein. Et elles font un bon bruit. » Un petit sourire vient s'accrocher sur son visage. Et tant qu'à faire, ils les suivent, ces voitures. D'abord, mercredi, ils ont assisté aux shakedown, du côté de Gap. Après une nuit à Digne-les-Bains, où ils logent, ils sont venus à Monaco. Et puis ils vont retourner dans les Alpes. Mais avant, ils ont assisté au départ, juste après 18 heures. Au milieu des ronronnements des moteurs qui les ont fait venir de Scandinavie…

Photo NHF et CD
Photo NHF et CD
Photo NHF et CD

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.