Rubriques




Se connecter à

Sonia Irvine prépare son 14e Amber Lounge

Elle est la femme derrière la grosse machinerie de cette discothèque éphémère construite depuis quatorze ans pour chaque Grand Prix. Un lieu prisé par le petit monde de la F1

PROPOS RECUEILLIS PAR CEDRIC VERANY Publié le 18/05/2016 à 05:13, mis à jour le 18/05/2016 à 05:13
Créatrice du rendez-vous incontournable qu'est l'Amber Lounge, Sonia Irvine a accueilli à plusieurs reprises dans son établissement éphémère, le couple princier.
Créatrice du rendez-vous incontournable qu'est l'Amber Lounge, Sonia Irvine a accueilli à plusieurs reprises dans son établissement éphémère, le couple princier. archives Monaco-Matin

C'est une histoire de famille britannique. Dans les années 90, Sonia Irvine découvre l'univers de la Formule 1 au travers de son petit frère, Eddie. Elle sera sa physiothérapeute jusqu'en 1999. Assistant à l'ascension d'Eddie Irvine, l'un des pilotes les plus charismatiques de sa génération. Puis choisira au début des années 2000 de faire de la F1, elle aussi, son terrain de jeu professionnel. À son frère le bitume, à elle les dancefloors. Il y a quatorze ans, elle invente à Monaco le concept de l'Amber Lounge.

Un lieu éphémère pour faire la fête pendant le Grand Prix, où se retrouve tout le petit monde de la F1 et des VIP. En plus d'une décennie, le succès n'a pas faibli et chaque vainqueur du tourniquet monégasque a toujours fini par célébrer sa victoire sur la piste de l'Amber Lounge, le dimanche tard dans la nuit. Un succès, qu'en femme d'affaires avisée, Sonia Irvine a développé en marge des Grand Prix de Mexico, d'Abu Dhabi et de Singapour chaque saison. Mais son port d'attache reste Monaco, où elle prévoit pour cette édition, des nouveautés.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.