“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Sébastien Loeb et Daniel Elena au départ du Rallye Monte-Carlo 2019 à bord d’une Hyundai i20 Coupé WRC

Mis à jour le 13/12/2018 à 15:47 Publié le 13/12/2018 à 15:46
C'est officiel : vainqueur puissance 7 du Rallye Monte-Carlo, Sébastien Loeb sera de retour à Gap et en Principauté le mois prochain au volant d'une... Hyundai.

C'est officiel : vainqueur puissance 7 du Rallye Monte-Carlo, Sébastien Loeb sera de retour à Gap et en Principauté le mois prochain au volant d'une... Hyundai. Photo Jo Lillini

Sébastien Loeb et Daniel Elena au départ du Rallye Monte-Carlo 2019 à bord d’une Hyundai i20 Coupé WRC

Recrutés par la firme coréenne pour un programme à temps partiel (6 courses) l’an prochain, les nonuples champions du monde des rallyes retrouveront du 24 au 27 janvier les routes verglacées de la prestigieuse manche d’ouverture du Rallye Monte-Carlo 2019.

Sébastien Ogier de retour chez Citroën, Thierry Neuville (Hyundai) avide de revanche, tout comme Ott Tänak (Toyota), et... un certain Sébastien Loeb pigiste de luxe: la 87e édition du Rallye Mont-Carlo pouvait-elle offrir plus somptueuse affiche?

A huit jours de la clôture des engagements (le 21 décembre), le plateau de la doyenne des épreuves routières a plutôt fière allure. Sur le podium de départ planté à Gap et non plus en Principauté le mois prochain, tous les regards ne seront donc pas uniquement braqués sur la Citroën C3 WRC numéro 1. 

Certes, le come-back dans le camp du double chevron de Sébastien Ogier, tête couronnée puissance 6 désormais, fera forcément le buzz. Mais la première apparition depuis la saison 2000 du plus titré des pilotes - 9 sacres suprêmes - et de son fidèle compère monégasque Daniel Elena à bord d’une voiture ne portant pas la griffe du groupe PSA (Citroën ou Peugeot), méritera tout autant le déplacement.

Après son retentissant retour victorieux cet automne au Rallye de Catalogne (sur une C3 WRC), l’Alsacien avait vu l’horizon s’obscurcir subitement. En plus de l’arrêt du programme rallycross côté Peugeot, le retrait d’un partenaire majeur (Abu Dhabi) contraignait en effet Citroën Racing à tirer un trait sur l’engagement d’une troisième auto officielle qu’il espérait piloter en certaines occasions.

Toujours prêt à faire parler la poudre,mais plus dans le cadre d’un programme complet, à 44 ans, Loeb n’aura donc pas attendu longtemps pour trouver refuge au sein de la concurrence.

Et c’est Hyundai Motorsport qui mise sur lui. D’une durée de deux ans, le contrat liant le tandem Loeb-Elena à l’équipe dirigée par le Monégasque Michel Nandan porte sur 6 courses en 2019. En plus du Monte-Carlo, celui-ci devrait inclure le Tour de Corse (28-31 mars) et le nouveau Rallye du Chili (9-12 mai).

Concernant la première échéance, elle déboulera juste après le Dakar (6-17 janvier), au Pérou où Loeb et Elena, engagés à bord d’une Peugeot 3008 DKR de l’équipe PH Sport, tenteront d’embrasser leur première victoire.

Sacré hiver en perspective...

à partir de 1 €


La suite du direct