“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Pénalisé, le pilote monégasque Charles Leclerc 14e au départ du Grand Prix du Brésil ce dimanche

Mis à jour le 17/11/2019 à 06:53 Publié le 17/11/2019 à 06:50
Alors qu'il occupe le 3e rang provisoire du championnat pilotes à deux courses de la fin, Leclerc devra cravacher dur pour glaner des gros points à Sao Paulo.

Alors qu'il occupe le 3e rang provisoire du championnat pilotes à deux courses de la fin, Leclerc devra cravacher dur pour glaner des gros points à Sao Paulo. Photo AFP

Pénalisé, le pilote monégasque Charles Leclerc 14e au départ du Grand Prix du Brésil ce dimanche

Le pilote monégasque de Ferrari Charles Leclerc, qui a signé le 4e temps des qualifications ce samedi 16 novembre sur le circuit d'Interlagos, partira beaucoup plus loin en raison de la pénalité de 10 places reçue pour le changement de son moteur.

Alors qu'il occupe le 3e rang provisoire du championnat pilotes à deux courses de la fin, Leclerc devra cravacher dur pour glaner des gros points à Sao Paulo.

Ironie du sort, les deux pilotes qui le talonnent au classement général seront côte à côte en première ligne, ce dimanche (départ à 18h10).

Impérial en Q3, Max Verstappen (Red Bull) a décroché sa deuxième pole position en F1 en devançant Sebastian Vettel (Ferrari) de 0''123.

Derrière, les Mercedes de Lewis Hamilton et Valtteri Bottas partageront la 2e ligne.

Quant aux pilotes français, ils auront une belle carte à jouer : Pierre Gasly (Toro Rosso) s'élancera 6e, Romain Grosjean (Haas) 7e.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.