Rubriques




Se connecter à

On a rencontré le frère de Charles Leclerc, engagé en Formule 3 ce week-end au Castellet

Poleman et vainqueur dès son baptême du feu en F3 Régionale Europe, mais devancé par ses deux coéquipiers au championnat, Arthur Leclerc, 19 ans, aborde le virage varois se profilant droit devant avec l’ambition de gagner en régularité

Gil Léon Publié le 18/08/2020 à 20:05, mis à jour le 18/08/2020 à 20:07
Arthur Leclerc: déjà trois pole positions et une victoire au compteur. Photo F3 Régionale Europe

Initialement prévue les 25 et 26 avril, la manche française de la F3 Régionale Europe n’est plus synonyme d’ouverture des hostilités. Samedi et dimanche, le circuit Paul-Ricard accueillera les trois courses de l’étape numéro 2.

L’occasion pour un certain Arthur Leclerc de faire rimer vainqueur avec leader, peut-être... Bien que monté une fois sur la plus haute marche du podium d’entrée, le Monégasque de 19 ans occupe le 3e rang de la hiérarchie provisoire, derrière ses deux voisins de stand, le Brésilien Gianluca Petecof, pensionnaire de la Ferrari Driver Academy comme lui, et le Danois Oliver Rasmussen. À domicile, ou presque, nul doute qu’il a très envie de renverser la vapeur...

Arthur, les 1er et 2 août à Misano, pour vous, il y a eu du très bon et du moins bon. De quel côté penche la balance?
Le plus important, à mes yeux, c’est d’avoir démontré d’entrée mon niveau de performance. D’abord en décrochant les trois pole positions, puis lors de la course 2, celle où j’ai réussi mon départ.
Le point négatif se situe justement au niveau de ma mise en action. À deux reprises, ça s’est mal passé et j’ai perdu immédiatement l’avantage obtenu lors des qualifications. Sur le tracé étriqué de Misano où l’on ne dépasse pas facilement, où vos pneus surchauffent vite dans le sillage d’un adversaire, ce genre d’erreur se paie cash. Je dois impérativement améliorer les départs, c’est ma priorité.

 

Avez-vous cerné l’origine du problème?
Oui, il s’agit d’un souci de sensibilité avec la pédale d’accélérateur, assez longue.En fait, la distance diffère en fonction de la température.Lors de la C2, le samedi en fin d’après midi, il faisait moins chaud et je m’en suis mieux sorti.Depuis, j’ai planché là-dessus durant la journée d’essais accomplie au Red Bull Ring. De quoi trouver une autre approche qui me permettra d’être meilleur au Castellet, j’espère.

Surpris de réussir le carton plein au virage de la qualif’?
Honnêtement, je me sentais assez confiant après la seconde séance d’essais libres. Même si les trois pole positions tombent dans notre escarcelle, je pense qu’on n’a pas exploité tout notre potentiel.L’équilibre de la voiture n’était pas parfait.Donc il y avait sans doute moyen d’aller un peu plus vite.

À Misano, la grille sonnait creux avec seulement onze F3.Pourquoi ce championnat peine-t-il à exister?
Initialement, on devait être une quinzaine. Mais certains concurrents ont renoncé en raison des restrictions de circulation actuelles.Ce qui compte, avant tout, c’est le niveau aux avant-postes.L’autre jour, les quatre premiers se tenaient en un dixième de seconde lors des qualifications. Avec un top 5 aussi compétitif, la course au titre s’annonce intense.

Elle ne concernera pas que vos deux coéquipiers et vous?
D’autres pilotes peuvent tirer leur épingle du jeu. En dominant les qualifications, l’écurie Prema a pris les devants sur le tracé de Misano.Voyons maintenant ce qui va se passer du côté du Paul-Ricard, une piste où il y aura beaucoup plus de dépassements, sans aucun doute.

 

Le test collectif organisé au Castellet cet hiver avant la période de confinement vous avait permis de prendre de bonnes marques?
Ce fut une séance de travail très instructive, oui. Mais depuis, le circuit a été resurfacé.Le nouveau revêtement offre plus de grip, semble-t-il.Donc il faudra vite assimiler ce changement pendant les essais libres 1 et 2.

Quel regard portez-vous sur le championnat FIA F3 où deux pilotes Prema tiennent actuellement les premiers rôles? Est-ce la cible que vous visez pour 2021?
Quand je vois ce plateau étoffé, ces courses animées, ça ne peut que me donner envie d’y aller l’an prochain, en effet. Aujourd’hui, toutefois, je ne pense pas au futur. Seul le présent m’intéresse.L’objectif premier, c’est Le Castellet. Si je veux marquer des gros points ce week-end, j’ai des détails à peaufiner.

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.