“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Soutenez l’info locale et Monaco-Matin > Abonnez-vous

"On a joué et on a perdu!" Le Monégasque Daniel Elena a quitté la piste du Dakar

Mis à jour le 12/01/2021 à 08:53 Publié le 12/01/2021 à 08:40
Sébastien Loeb et Daniel Elena ne verront pas l'arrivée du 43e Dakar.

Sébastien Loeb et Daniel Elena ne verront pas l'arrivée du 43e Dakar. Photo DPPI

Soutenez l'info locale et Monaco-Matin

"On a joué et on a perdu!" Le Monégasque Daniel Elena a quitté la piste du Dakar

Le duo Loeb-Elena, qui baptisait en Arabie saoudite un nouveau proto 4x4, a dû abandonner ce lundi au cours de sa cinquième tentative. Mais le copilote monégasque se montre positif. Explications.

Ils ont connu un enchaînement improbable de galères. Crevaison, casse du triangle, panne de leur camion d’assistance… Les étapes du Dakar se sont transformées en galère jusqu’à lundi où le duo superstar du rallye, Sébastien Loeb-Daniel Elena, a décidé d’abandonner. Pourtant, les deux hommes assurent que leur 4x4 Hunter BRX affûter par l’écurie britannique Prodrive a les capacités pour briller et ils pensent déjà à la prochaine édition, en 2022. Devant son camping-car vers 23 h ce lundi soir, le copilote reprend le fil de ce Dakar en se montrant particulièrement combatif.

Comment pouvez-vous résumer ce Dakar ?
Nous avons pris beaucoup d’expérience, notamment sur la nature d’un terrain que nous ne connaissions pas du tout. C’est une approche totalement différente de l’Amérique Latine. Nous savons ce qu’il faut travailler, améliorer et renforcer sur la voiture et sur notre façon d’aborder le rallye-raid. La navigation était compliquée et ça ne m’étonne pas des organisateurs ! Nous étions venus dans l’inconnu et il y a de nombreux points positifs. Il ne faut pas oublier qu’il y a trois mois, la voiture n’existait pas.

Il y a de la frustration après cet abandon ?
Oui, on vient toujours sur les courses pour bien faire. Mais ça a été compliqué dès les premiers jours. On n’avait pas roulé en rallye-raid depuis deux ans et il a fallu trouver nos repères. Après, nous n’avons pas eu de gros soucis mécaniques. Nous avons fait aussi preuve de malchance avec les crevaisons ou encore l’impact sur le triangle - avec un impact de 28 G… -. On n’a pas eu de problème de boîte, ni de moteur. On a dû changer 11 ou 12 roues donc j’ai pris du muscle ! Mais nous savons ce qu’il faut faire pour revenir plus fort l’année prochaine.

Vous appréciez le rallye-raid ?
Oui, si ce n’était pas le cas, on ne serait pas là ! Ça n’a rien à voir avec le WRC, c’est une autre philosophie, une autre approche, mais le challenge est très sympa. Bien sûr qu’il m’est arrivé de m’énerver mais c’est le cas quand j’estime que nous faisons face à une injustice. Et il y a beaucoup de faits de course où je n’ai rien dit parce que ça fait partie du sport : on a joué et on a perdu. Après, c’est un milieu et une grande famille qu’on aime beaucoup !

Quel sera votre programme cette année ?
Cela dépend de Sébastien Loeb et je ne suis pas sûr qu’il connaît encore le sien. Et quand il le saura, je le découvrirai et je le suivrai (rires) ! Il y aura déjà un travail conséquent avec BRX pour continuer à développer la voiture et à faire des essais. Par ailleurs, Hyundai (WRC) n’a jamais fermé la porte à ce que l’on participe à un ou deux rallyes.

Vous êtes ensemble depuis 23 ans… Comment qualifiez-vous votre relation ?
Dans la vie, nous sommes et nous restons des amis. Il ne faut pas oublier qu’il y a plus de 25 ans je dormais sur le canapé chez sa mère. On a grandi ensemble, nous avons chacun nos vies et on aime se retrouver, s’amuser ensemble et se fixer de nouveau challenge. J’ai toujours dit que je le suivrai et quand il est revenu, il m’a sollicité. Dans la voiture, on n’a même pas besoin de se parler pour se comprendre. Il y a un grand respect mutuel entre nous et il n’y a aucune raison que ça change !

Offre numérique MM+

...


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.