“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Monaco: sur le quai Antoine-Ier, un air de Paris-Dakar

Mis à jour le 28/12/2015 à 13:25 Publié le 28/12/2015 à 13:22
Monaco le 27/12/2015 - Depart de l Africa Eco Race Monaco-Dakar sur le port Hercule.

Monaco: sur le quai Antoine-Ier, un air de Paris-Dakar

L’Africa Eco Race, un rallye-raid qui doit mener camions, motos et voitures jusqu’au Sénégal, a démarré hier de ce coin du port. Ambiance et véhicules ont attiré un public plutôt nombreux

A chaque fois, c’est la même scène. La voiture s’avance, s’arrête sous une arche blanche installée sur le quai Antoine-Ier de Monaco, prend la pause pour le public venu nombreux. Les flashes crépitent. Des applaudissements retentissent.

Puis le pilote joue avec la pédale d’accélérateur, fait vrombir son moteur, et file. Une odeur d’essence flotte sur le quai tout en longueur. Et puis un autre pilote rejoue la même scène. C’était hier, lors du départ de la 8e édition du rallye-raid Africa Eco Race.

De Monaco, les 79 motos, voitures ou camions doivent rallier Dakar, au Sénégal.Inutile de préciser que c’est la destination qui a donné une partie de son nom à la plus célèbre course du genre. Tout est donc parti de ce coin du port, hier après-midi. Le public est venu pour les pilotes, l’ambiance, les bruits de moteur ou les véhicules.

Gros succès, notamment, pour les imposants camions. Qui sont finalement partis, comme les autres, en direction de Sète. De là, tous les véhicules doivent embarquer en direction de l’Afrique. Et avaler, en tout, 6.000 kilomètres.


 


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct