Rubriques




Se connecter à

Michel Boeri médaillé de la ville de Beausoleil

Le président de l'Automobile club de Monaco a reçu hier les honneurs de la commune frontalière, en remerciement des retombées du Grand Prix et surtout de ses actions envers la jeunesse

Ludovic Mercier Publié le 19/04/2017 à 05:08, mis à jour le 19/04/2017 à 05:08
L.M.

S'il est évident que le Grand Prix de Formule 1 de Monaco participe du rayonnement de la Principauté dans le monde entier, il contribue également à l'économie des communes avoisinantes. C'était, en substance, la teneur du discours de Gérard Spinelli, maire de Beausoleil, hier alors qu'il s'apprêtait à décorer le président de l'Automobile Club de Monaco (ACM).

Il a longuement rappelé le parcours de Michel Boeri : « C'est grâce à vous que le Grand Prix a été sauvé. J'aime les combats que l'on gagne, et je voulais vous en remercier. »

Action pour l'enfance

 

Mais c'est aussi, et surtout, au titre de son action sociale que le président de l'ACM a été encensé par le maire. « Je tenais à saluer une part peut-être moins médiatisée de votre présidence : l'action qui est celle de l'Automobile club de Monaco pour la jeunesse des communes avoisinantes. Votre prestigieuse destinée ne vous a pas fait oublier le bassin qui est le vôtre », a-t-il déclaré.

Car chaque année, l'ACM permet à des jeunes Beausoleillois de ne pas seulement entendre le Grand Prix mais aussi d'y assister. Un événement marquant dans l'agenda de la jeunesse locale, qui permet, selon Gérard Spinelli, de mieux ressentir leur « appartenance à un espace de vie, à un territoire ».

« Tout sera arrangé »

Au moment de prendre la parole, Michel Boeri s'est défendu de trop de générosité : « Je ne mérite pas tous les éloges qui viennent d'être faits. Quand on a la chance, comme moi, de présider quelque chose, on reçoit les lauriers quand tout va bien, et des coups de pied au cul quand ça va mal. »

 

Pourtant, il a tenu à assurer de son soutien la population : « Si l'on peut vous aider en quoi que ce soit, sur le plan matériel, particulièrement si cela concerne les enfants, dites-le moi. Inutile de m'envoyer une lettre ou de m'inviter à déjeuner. Dites-le moi, et tout sera arrangé. »

Michel Boeri a confié que ce soutien est « un réflexe naturel, sachant que les deux communautés ont les mêmes intérêts », mais aussi motivé par « une sympathie personnelle pour le maire ».

Offre numérique MM+

...

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.