Rubriques




Se connecter à

Max Verstappen se confie: "Gagner ce Grand Prix de Monaco a été un grand soulagement"

Vainqueur en Principauté et champion du monde, l’an passé, Max Verstappen arrive décomplexé à Monaco. Début mai, il se confiait à l’Automobile Club de Monaco sur sa vie ici et sur son rapport avec le tracé urbain.

Thibaut Parat Publié le 26/05/2022 à 07:00, mis à jour le 26/05/2022 à 11:04
Max Verstappen, en 2019, lors d’une conférence de presse. Photo archives Jean-François Ottonello

Du statut de chasseur à celui de chassé. Profitant d’une défaillance technique de la monoplace de Charles Leclerc pour s’offrir le Grand Prix d’Espagne, Max Verstappen débarque en Principauté en leader du championnat du monde de F1. Six petits points le séparent du pilote de Ferrari, son rival au titre suprême.

Plusieurs fois fâché avec le circuit urbain– il a été victime de plusieurs accidents, en 2015 puis en 2016– le Néerlandais et pilote phare de Red Bull a finalement vaincu ses démons monégasques, l’an passé, en soulevant la coupe devant le prince Albert II.

À l’aise sur l’asphalte, mais aussi en dehors, puisque Max Verstappen réside à Monaco, en toute discrétion, du côté de Fontvieille. Il n’est pas rare de le croiser sur le sentier du littoral de Cap-d’Ail en train de courir jusqu’à la plage de la Mala ou de le voir, sur les réseaux sociaux, s’entraîner âprement en vue d’un Grand Prix, sur la terrasse de son appartement.

 

Début mai, quelques jours avant son passage au Grand Prix historique pour saluer Frits Van Eerd, pilote et ami de la famille, Max Verstappen s’est confié à l’Automobile Club de Monaco sur ses liens avec la Principauté. Extraits.

Son état d’esprit dans la peau du champion en titre
Disons que j’ai atteint tous les objectifs que je m’étais fixés en Formule 1. Par contre, je veux accomplir des choses encore plus grandes et gagner encore plus car c’est ce que j’aime faire. Je ressens peut-être un peu moins la pression du besoin de gagner. Je suis plus détendu en ce moment pour être honnête.

Son avis sur le Grand Prix
Pour moi, Monaco est vraiment très spécial. Je dois avouer que j’aime vivre ici mais c’est assez fou de se dire qu’il y a finalement un Grand Prix ici et de voir des F1 sur une piste comme celle-ci. C’est certainement l’un des moments les plus attendus durant la saison pour chaque pilote car l’adrénaline que cela procure et la concentration dont vous avez besoin lorsque vous êtes en piste, en particulier en qualifications, sont vraiment intenses. Pour moi, avoir pu gagner ce Grand Prix, qui par le passé ne m’a souvent pas souri, a été un grand soulagement.

Le souvenir qu’il garde de sa victoire à Monaco en 2021
La joie que cela a procurée au sein de toute l’équipe. Gagner ce Grand Prix est toujours très spécial et cela se ressent particulièrement avec chaque membre du team. À Monaco, on se rend encore plus compte de ce que cela signifie pour eux de faire partie de l’équipe.

Son secteur préféré à Monaco
Pour moi, les deux chicanes du secteur de la piscine sont vraiment dingues. Ces virages sont très rapides et on est tellement proches des murs à bord d’une Formule 1. Et puis, j’aime aussi la montée jusqu’au Casino. C’est assez unique.

 

L’ambiance autour du circuit
Monaco est une destination très populaire. Il y a beaucoup de fans hollandais ici, mais pas que. Il y a une atmosphère vraiment particulière et vous pouvez tout de suite sentir que les gens qui se déplacent aiment réellement la Formule 1. C’est vraiment un super week-end de ce point de vue là.

La tranquillité de vie en Principauté
Je peux vraiment vivre ma vie tranquillement et je ne suis pas trop dérangé. Ce serait très différent si je vivais encore en Hollande. Ce qui fait la différence, pour moi, c’est la météo. Vous pouvez vous entraîner toute l’année en extérieur et la qualité de vie y est incroyable. Quand je vais courir, j’adore aller à La Mala. J’ai fait ce chemin plusieurs fois mais je ne m’en lasse pas. J’aime vraiment vivre à Monaco.

Son adresse favorite à Monaco
Il y a de très bons restaurants! Celui que j’aime particulièrement c’est Coya Monte-Carlo. La nourriture est vraiment incroyable là-bas. Et mon endroit préféré… Je crois qu’après tout, on ne fera jamais mieux qu’à la maison.

Sa relation avec le pilote Charles Leclerc
Nous nous entendons très bien. Nous avons grandi ensemble grâce au sport automobile et nous avons connu quelques accrochages lorsque nous roulions l’un contre l’autre en karting. Maintenant c’est différent. Nous avons tous les deux réaliser notre rêve en franchissant les portes de la F1 et nous nous livrons quelques belles batailles en piste. Je suis heureux pour lui et j’aime devoir me battre contre lui.

Sa lutte pour le titre contre le pilote monégasque
On se donnera du fil à retordre, c’est une certitude, et j’espère que nous pourrons simplement en profiter lors de chaque week-end de course et que nos passes d’armes seront excitantes.

Les commissaires de piste
Ils sont incroyables! Ils sont très efficaces pour enlever une voiture et on sent qu’ils savent clairement ce qu’ils ont à faire. Je dis toujours que les commissaires de Monaco sont un exemple à suivre pour tous les circuits, afin de montrer aux autres commissaires du monde ce qui doit être fait pour que tout fonctionne. Je vous avoue que durant un week-end, je préfère ne pas trop les côtoyer car cela voudrait dire que j’ai eu un accident, et malheureusement j’ai déjà pu passer du temps avec eux plusieurs fois. Mais il n’y a pas de débat, ce sont eux les meilleurs au monde!

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.