Max Verstappen remporte le Grand Prix de France de Formule 1 au Castellet

Archi-dominateur du Grand Prix de France après l'abandon de Charles Leclerc, le pilote néerlandais de Red Bull s'est imposé, ce dimanche, sur le circuit Paul-Ricard du Castellet. Il accentue son avance sur le Monégasque, contraint à l'abandon après une sortie de piste.

La rédaction Publié le 24/07/2022 à 16:36, mis à jour le 24/07/2022 à 17:42
Max Verstappen (Red Bull) remporte le deuxième Grand Prix de France consécutif. Monstre. Dodet/Muller

Le trio de tête du Grand Prix de France est complété par les deux pilotes Mercedes Lewis Hamilton (2e) et Georges Russell (3e), qui a doublé Sergio Pérez à trois tours de la fin, alors que la course était perturbée par des accrochages et que la voiture de sécurité était déployée.

Au classement général des pilotes, le champion du monde 2021, vainqueur facile dans le Var, creuse encore l'écart et compte 63 points d'avance sur Charles Leclerc.

Un gouffre. Le Monégasque était pourtant en bonne voie pour enchaîner dans le sud-est français, après avoir dominé les qualifications sur les terres qui l'ont vu apprendre à rouler en karting.

Leclerc était bien parti

Très bien parti, Leclerc menait sereinement la course, certes sous la pression du Néerlandais. Mais dans la 18e boucle du circuit Paul Ricard au Castellet, il a perdu le contrôle de sa Ferrari, sortant en tête à queue des limites de la piste et finissant dans les pneumatiques de sécurité à faible vitesse.

Ses cris de frustration après cette sortie de piste ont rassuré sur son état de santé. Mais Leclerc, tout comme les nombreux fans de la Scuderia dans les tribunes, devraient être inconsolables après cette nouvelle désillusion dans la course au titre.

 

Semblant à chaud, en communication radio, mettre en cause sa monoplace, le pilote a ensuite mis en avant une erreur de pilotage pour expliquer cette sortie. "Si au bout du championnat il me manque une trentaine de points, je saurais que c'est de ma faute. Je dois reprendre le dessus si je veux être champion du monde", a-t-il déclaré.

Débarrassé de son principal rival, Verstappen a tranquillement pris les devants. Jamais il n'a été menacé et a pu s'offrir une deuxième victoire d'affilée en France. Sa septième victoire de la saison, déjà. Et la 27e de sa carrière, à 24 ans seulement.

70.000 spectateurs

Comme l'an passé, il a devancé Lewis Hamilton. Mais pour le Britannique, cette 2e place a cette année une autre signification. Le septuple champion du monde de 37 ans n'a pas encore remporté de course après 12 manches, une première dans sa carrière en F1 entamée en 2007, la faute à une Mercedes pas au niveau des meilleures.

Mais, parti comme un missile pour doubler au départ Sergio Pérez (Red Bull), le 6e du championnat confirme qu'il est en forme avec un 4e podium d'affilée. Pour son 300e Grand Prix en F1, il s'offre sa meilleure place cette saison et un 187e podium, bien sûr un record. Et son équipier George Russell a offert à Mercedes un premier double podium cette saison, doublant Pérez en toute fin de course.

 

Derrière, Carlos Sainz, parti 19e en raison d'un changement de moteur au-delà du quota de trois autorisé par saison, a pu remonter à la 5e place. Devant "leurs" tribunes pleines avec 70.000 spectateurs (200.000 sur le week-end, un record), les Français Esteban Ocon (Alpine) et Pierre Gasly (AlphaTauri) ont fini 9e et 12e.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.