Max Verstappen brise le rêve de Charles Leclerc au Grand Prix d’Italie de Formule 1

Dans le fief de la Scuderia Ferrari, ce dimanche, le poleman monégasque, deuxième, n’a pas pu contrer le retour fulgurant du pilote néerlandais de la Red Bull n°1 (7e sur la grille) qui épingle une 11e victoire à son tableau de chasse 2022.

Gil Léon Publié le 11/09/2022 à 16:50, mis à jour le 11/09/2022 à 16:53
Verstappen signe là son cinquième succès consécutif, le onzième cette saison. Photo AFP

Les plus de 120.000 tifosi de la Scuderia Ferrari massés en bord de piste en rêvaient. Lui aussi.

Mais c’était sans compter sur ce sacré rival numéro 1 et son implacable machine à gagner.

À Monza, dans ce temple de la vitesse tout acquis à sa cause où il avait triomphé devant une marée rouge il y a trois ans, Charles Leclerc n’est pas parvenu à convertir la pole position en victoire, cette fois.

 

Pour tenter de garder l’avantage sur le leader néerlandais du championnat, parti du 7e rang de la grille (5 places de pénalité pour changement de pièces au-delà du quota autorisé), Ferrari opte pour une stratégie décalée, en misant sur deux arrêts contre un côté Red Bull.

Coup de poker insuffisant: en gérant parfaitement ses gommes (tendres puis médiums), le tenant du titre imprime un rythme supérieur qui lui permet renverser la vapeur. Il comptait 18 secondes de marge avant l’entrée en piste du safety car en fin de course suite à l’arrêt de Daniel Ricciardo, en panne sur la piste.

Verstappen signe là son cinquième succès consécutif, le onzième cette saison. Toujours intouchable! Leclerc et George Russell (Mercedes) complètent le podium.

"J’espérais vraiment offrir une victoire à nos fans", a commenté l’ambassadeur de la Principauté sitôt la ligne franchie à allure modérée. "C’est frustrant, on ne devrait pas terminer une course comme ça, derrière la voiture de sécurité. L’équipe a fait un choix au début en essayant de profiter des circonstances (Virtual Safety Car au 13e tour, ndlr). J’ai trouvé notre rythme correct, mais ce n’était pas assez".

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.