“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Lewis, veni, vidi, Niki

Mis à jour le 27/05/2019 à 10:35 Publié le 27/05/2019 à 10:35
L’hommage de Lewis Hamilton à Niki Lauda ? Une victoire, bien sûr !

L’hommage de Lewis Hamilton à Niki Lauda ? Une victoire, bien sûr ! C. Dodergny et J.-F. Ottonello

Lewis, veni, vidi, Niki

Poussé dans ses retranchements par un Verstappen déchaîné et un pneu en lambeaux, Lewis Hamilton s’est transcendé pour arracher cette victoire qu’il tenait tant à dédier à Niki Lauda

Là-haut, sur son nuage, aux premières loges, en pole position, sûr qu’il a tout vu, tout entendu. D’abord l’hommage de la famille F1 qui s’est réunie devant la grille de départ pour lui dire adieu lors d’une poignante minute de silence. Ensuite ces clins d’œil qui lui étaient adressés par les uns et les autres, hommes coiffés de son emblématique casquette rouge, et monoplaces pourvues d’une multitude de signes distinctifs. Enfin… la course. Et quelle course ! Un 77e Grand Prix de Monaco haletant qui a souri à une Flèche d’Argent.

Du paradis des pilotes de légende rejoint en début de semaine dernière, sûr que Niki Lauda aura apprécié le scénario. Et le dénouement.

« Je voulais qu’il soit fier de moi »

« Aujourd’hui (hier), je me suis battu jusqu’au bout avec l’esprit de Niki. Je savais qu’il allait se pencher pour nous suivre en bas. Voilà, je voulais qu’il soit fier de moi. » Héros numéro 1 de ce dimanche de course empreint d’une vive émotion, Lewis Hamilton ne risque pas d’oublier de sitôt son troisième triomphe en Principauté. Veni, vidi, vici. Un succès spécial que le quintuple champion du monde a dédié illico à l’illustre président non exécutif de Mercedes récemment disparu.

« Ce fut l’une des courses les plus difficiles de ma carrière. Rendez-vous compte, je n’avais plus piloté avec des pneus aussi usés depuis le Grand Prix de Chine 2007… »

Le pari de chausser des gommes « médium » dès la rafale de pit stops provoquée par l’entrée de la voiture de sécurité, au 10e des 78 tours, semblait en effet un tantinet gonflé… Le leader talonné par la Red Bull - en pneus durs - d’un Max Verstappen chaud patate tiendrait-il la distance ? Lui-même en doutera longtemps.

« L’avant gauche se dégrade vite. »

« Je pense qu’on a fait le mauvais choix. »

« J’en suis sûr, nous ne sommes pas sur la bonne voie. »

« On va perdre cette course. Je ne pourrai pas résister beaucoup plus. »

« Je suis dans le dur, les gars, l’avant-gauche est mort. »

« Je ne sais pas comment vous pouvez croire que ça va tenir. Il faudrait un miracle. »

Le va-tout de Max la menace

Si les messages radio fusent sans cesse, de plus en plus alarmistes, le leader garde l’avantage. Il ferme toutes les portes au taureau rouge qui le talonne, naseaux fumants. Pénalisé de cinq secondes pour avoir touché Valtteri Bottas sur une pit lane aussi encombrée que l’autoroute du soleil un jour de chassé-croisé estival, Max la menace tente son va-tout à deux boucles de la fin. Attaque surprise à la chicane du Port. Contact inévitable… mais sans conséquence.

Finalement, le jeune loup néerlandais est relégué au pied du podium. Toutefois, Mercedes ne réalise pas un sixième doublé consécutif puisque Sebastian Vettel intercale sa Ferrari au 2e rang. Une bonne affaire pour le vainqueur qui fait ainsi le break au championnat par rapport à son coéquipier finlandais : 17 points d’avance.

La guerre des étoiles Mercedes reprendra dans deux semaines à Montréal, puis elle rugira au Castellet.

Sûr qu’il sera encore aux premières loges, là-haut, sur son nuage…


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.