“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les tontons chambreurs

Mis à jour le 28/05/2016 à 05:11 Publié le 28/05/2016 à 05:11
Alonso - Ricciardo : deux champions et deux pitres complices.

Alonso - Ricciardo : deux champions et deux pitres complices. Cyril Dodergny

Les tontons chambreurs

Avant de rouler à tombeau ouvert dans les rues de la Principauté demain, les pilotes ont ouvert leur cœur aux fans, hier après-midi au MGP Live. Espiègles et sincères, deux duos ont régalé

Ils ne sont que 22 dans le monde à disposer d'un baquet à plein-temps. Inutile, dès lors, de s'appesantir sur la rude concurrence inhérente à la discipline. Entre inimitiés et animosités, l'histoire de la F1 regorge d'anecdotes croustillantes de pilotes allergiques à leur coéquipier. Autant de compétiteurs exacerbés qui, les feux rouges éteints, sont prêts à tout pour devancer leur voisin de paddock sur la ligne. Forcément plus médiatisées que les relations cordiales et amicales, ces frictions en feraient presque oublier les gentlemen - et parfois enfantins - coureurs qui composent l'actuel plateau de la F1. Taquins et bavards, deux binômes ont ainsi envoûté la fan-zone, hier...

Pour lire ce contenu :

J'accède gratuitement à cet article en regardant une publicité

ou

je suis déjà abonné, me connecter


La suite du direct