“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les héros de l’asphalte couronnés sur le port

Mis à jour le 27/01/2020 à 10:30 Publié le 27/01/2020 à 10:30
Charles Leclerc pose aux côtés de Thierry Neuville, vainqueur de ce rallye Monte-Carlo

Les héros de l’asphalte couronnés sur le port

Hier sur l’esplanade du port Hercule, il y avait foule pour accueillir Thierry Neuville et Nicolas Gilsoul, le duo vainqueur. L’équipage de Hyundai a reçu la coupe des mains du prince Albert II

L’an passé, une fois Sébastien Ogier et Julien Ingrassia couronnés pour 2,2 secondes d’avance, on se souvient que les fans priaient déjà pour un cru 2020 aussi qualitatif, où le chronomètre jouerait un rôle prépondérant. Et bien, les dieux de l’asphalte auront répondu aux attentes des passionnés de rallye. L’écart n’est, certes, pas aussi minime et historique que le millésime précédent. Mais on parle tout de même de 12,6 (petites) secondes d’avance pour Thierry Neuville et son copilote Nicolas Gilsoul (lire pages 36 et 37). À peine sorti de sa Hyundai, garée au parc de l’esplanade du port Hercule, le pilote belge et résident monégasque a brandi le poing en l’air devant une foule amassée depuis déjà quelques heures derrière les barrières. « Il la tient sa revanche face à Ogier [maître de l’épreuve depuis 2014, ndlr]. C’est amplement mérité », commente un spectateur.

Loeb et Elena champions à l’applaudimètre

Pas de burn de la victoire comme Ogier, l’an passé. Thierry Neuville a la victoire plus discrète que son redoutable adversaire. Tout juste fait-il pétarader le pot d’échappement au moment de faire grimper son bolide sur le podium.

En revanche, une fois la coupe reçue des mains du prince Albert II, le duo belge s’adonne à une bataille de champagne avec ceux qu’il a ardemment combattus dans les ultimes spéciales de l’arrière-pays azuréen. Puis, les deux vainqueurs grimpent sur le toit de leur Hyundai, vite rejoints par le reste de la team sud-coréenne. Photo de famille devant la nuée de photographes accrédités. « Ce fut un rallye complexe, on s’est battus à coups de secondes. On a reçu des coups, on en a donné. On avait annoncé qu’il y avait une revanche à prendre après l’an passé », réagit Thierry Neuville, au micro du speaker. C’est désormais chose faite.

Le vainqueur de ce 88e Monte Carl’ a ensuite échangé quelques mots avec Charles Leclerc, déjà présent à l’arrivée de la Power Stage, quelques heures plus tôt. Paroles de champion. Peut-être lui aura-t-il glissé quelques conseils de vitesse pour être sacré à la maison. À son passage, le public n’a pas manqué de saluer chaudement le natif du pays. Tout comme le duo Sébastien Loeb-Daniel Elena qui, à cause d’un mauvais choix de pneus, a dégringolé à la sixième place du classement. A l’applaudimètre, pas de doute, c’est ce duo-là qui a largement remporté les faveurs des fans. Sans doute auraient-ils préféré l’emporter sur le bitume…

Cyril Dodergny
La foule était dense pour espérer glaner un cliché des pilotes et bolides.
Le prince Albert II et Jean Todt, patron de la FIA.

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.