“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Les commissaires du "Monte-Carlo" en répétition

Mis à jour le 05/12/2016 à 05:14 Publié le 05/12/2016 à 05:14

Les commissaires du "Monte-Carlo" en répétition

Ils étaient 180, hier, à participer à une journée de formation avant les courses, historique ou pas. Une mise en situation réelle, histoire que tout le monde soit prêt pour les compétitions

Sa carrosserie bleue scintille. Une Alpine de 1971 est venue se garer juste à côté du chapiteau de Fontvieille, hier. Il y a aussi d'autres voitures d'époque, des plus modernes… En tout, quinze véhicules ont endossé le costume de concurrents, lors de deux épreuves de rallye un peu particulières. Leurs pilotes sont tous des membres de la section historique de l'Automobile club de Monaco. Ils sont venus participer à une journée de formation pour les 180 commissaires en forme de grande répétition avant Rallye Monte-Carlo, le Rallye Historique et le e-Rallye. Objectif : vérifier et faire en sorte que tous les commissaires soient prêts.

"Deux véritables rallyes"

Car chaque voiture suit un scénario qui lui a été attribué. Cela peut être une crevaison, du retard… Histoire, là aussi, de tester les réactions des commissaires. Plus tôt, le matin, ils ont participé à la formation théorique, en analysant des vidéos d'éditions précédentes.

À Fontvieille, les moteurs se mettent à ronronner, et les voitures filent, tour à tour. Direction le Monte-Carlo Beach. Puis la Moyenne Corniche, la Grande Corniche, le col d'Eze… Le matin, une boucle de quarante kilomètres, pour la partie WRC. Et l'après-midi, elle est un peu plus courte, pour l'épreuve de régularité - pour l'historique et le e-Rallye.

« Ce sont deux véritables rallyes, explique Jean-Michel Matas, commissaire général adjoint, en charge du corps des commissaires. C'est très sérieux. Ils représentent l'Automobile club de Monaco et la Principauté ».

Sans eux, pas de classement

Les voitures sont toutes parties, chacune avec leur scénario. Et à côté du chapiteau, les échanges commencent dans la radio. « Le véhicule numéro 4 vient de passer devant chez nous ». « Tu me surveilles le concurrent numéro 4 ? » « Bien reçu ».

Les commissaires sont chargés, entre autres, de faire remonter les informations du terrain. Ces bénévoles tous licenciés de l'ACM s'occupent aussi du chronométrage, de la prise de temps. Et au final, le classement des rallyes repose sur eux.


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct