L’écurie monégasque de Formule E Venturi se rue vers la victoire dès le week-end d’ouverture de la saison 8

Ce samedi soir, sur le tracé urbain de Diriyah, le pilote suisse Edoardo Mortara, vice-champion du monde de Formule E 2021, a remporté le second e-Prix d’Arabie saoudite au volant de sa monoplace électrique Venturi. Le team monégasque est doublement présent sur le podium grâce au Brésilien Lucas di Grassi, 3e.

Gil Léon Publié le 29/01/2022 à 19:22, mis à jour le 29/01/2022 à 19:47
Survolté, Edoardo Mortara décroche sa troisième victoire en Formule E. Photo Venturi Racing

L’hymne monégasque a retenti pour la 4e fois sur un podium du championnat du monde de Formule E, ce samedi.

Et c’est encore Edoardo Mortara, déjà vainqueur à deux reprises par le passé sous les couleurs de Venturi, qui gravit la plus haute marche.

Sixième de l’e-Prix d’ouverture de la saison 8 remporté la veille dans la banlieue de Riyad par le Néerlandais Nyck de Vries (Mercedes), le natif de Genève (35 ans) s’élançait cette fois de la 2e position, juste derrière le même De Vries qui lui avait soufflé la pole pour 5 millièmes de secondes!

 

Après un début de course parfaitement géré dans le sillage du tenant du titre, Mortara profitait d’un "Mode Attack" - un surplus de puissance temporaire - pour s’emparer des commandes. Celui-ci résistera ensuite à la pression exercée dans son sillage par Lucas di Grassi, le nouveau coéquipier brésilien, puis par le Néerlandais Robin Frijns (Envision), qui prive Venturi du doublé (2e à 0’’451).

Vice-champion du monde 2021, le Suisse figure maintenant en tête de la hiérarchie provisoire, avec 33 points. Il précède les deux pilotes Mercedes, De Vries (29 pts) et le Belge Stoffel Vandoorne (28 pts).

Au classement des teams, Venturi, dont les monoplaces sont équipées d’un groupe propulseur Mercedes, mène aussi la danse d’une courte tête devant la firme à l’étoile (58 pts contre 57).

L’épreuve suivante est fixée le 12 février dans les rues de Mexico.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.