Rubriques




Se connecter à

Le "sacré vétéran" Sébastien Loeb remporte le 90e Rallye Monte-Carlo à 47 ans

Neuf ans après son précédent succès en Principauté (en 2013, sur Citroën DS3), l’inoxydable champion alsacien a marqué une 8e fois de son empreinte le palmarès, ce dimanche, au volant d’une Ford Puma hybride vite apprivoisée. Ralenti par une crevaison dans l’avant-dernière spéciale alors qu’il menait la danse avec 25 secondes d’avance, Sébastien Ogier (Toyota Yaris) termine 2e à 10’’5.

Gil Léon Publié le 23/01/2022 à 13:25, mis à jour le 23/01/2022 à 13:42
Sébastien Loeb: un sacré retour gagnant à 47 ans! Photo EPA/MAXPPP

Complètement fou jusqu’au bout! Bien que boudé par la neige, ce Rallye Monte-Carlo 2022 aura tenu en haleine les mordus de frissons mécaniques quatre jours durant.

Sébastien ou Sébastien? Ogier ou Loeb? Toyota ou Ford? C’est donc la 17e et dernière épreuve qui a scellé le destin de cette 90e édition, ce dimanche, au pied de la citadelle d’Entrevaux.

Et le vainqueur est... Sébastien Loeb!

Alors qu’il comptait 21’’1 de retard au départ du money time dominical - une marge passée à 24’’6 après l’ES 15 -, le revenant a vu la roue de la fortune tourner une nouvelle fois en sa faveur lorsque le leader fut ralenti par une crevaison à environ deux kilomètres de l’arrivée de l’ES 16, du côté de Collongues.

 

Ogier pensait filer vers son 9e triomphe en Principauté. Fausse route! Reléguée à 9’’5 de la Ford Puma n°19 au virage ultime de la "Power Stage", la Toyota Yaris n°1 restera derrière: 2e à 10’’5 (un écart gonflé par une pénalité de 10 secondes pour départ anticipé).

À bientôt 48 ans - il les aura le 26 février prochain -, l’infatigable roi Loeb réussit s’offre ainsi un fabuleux retour gagnant en compagnie d’Isabelle Galmiche, une copilote qui l’épaulait pour la première fois en lieu et place du compère monégasque Daniel Elena.

Neuf ans après sa dernière glorieuse en date au pied du Rocher, il triomphe une 8e fois. Égalité parfaite avec Sébastien Ogier! Et il s’agit aussi de son 80e succès en carrière. Excusez du peu!

Au passage, celui-ci s’adjuge un nouveau record de longévité puisqu’il devient le vainqueur le plus âgé en championnat du monde, détrônant le Suédois Bjorn Waldegard (46 ans et 155 jours au Rallye Safari 1990). Tout simplement historique!

Offre numérique MM+

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.