“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.

Je veux bien mais j'ai la freebox

Connectez-vous

pour sauvegarder mes filtres et personnaliser mon flux

continuer sa lecture

lire le journal

Le prince Albert-II salue le "talent, l'esprit de perfectionniste et la détermination" de Charles Leclerc

Mis à jour le 12/09/2018 à 09:23 Publié le 12/09/2018 à 09:00
«Charles a une certaine émotivité.»

«Charles a une certaine émotivité.» Photo DR

Le prince Albert-II salue le "talent, l'esprit de perfectionniste et la détermination" de Charles Leclerc

Après l'annonce de la nomination de Charles Leclerc (20 ans) en remplacement du Finlandais Kimi Räikkönen (38 ans), champion du monde de Formule 1 en 2007, chez Ferrari à la fin de la saison, le prince Albert-II nous a livré ses premières impressions.

En gagnant la confiance de la Scuderia Ferrari, Charles "L’éclair" a provoqué une onde d’émotions et de fierté dans toute la Principauté. Ce mardi, le prince Albert II a tenu, spontanément, a salué la trajectoire de ce "garçon à la personnalité très attachante", "proche et disponible avec les Monégasques", dont il perçoit une "détermination" sans faille "à donner raison" à ceux qui ont cru en lui.

Ce qu'il a ressenti face à cette nomination

"Je suis bien entendu ravi, comme tout le monde en Principauté. Je dois vous avouer que je le savais depuis quelques jours, puisque Charles a eu la gentillesse de m’appeler alors que j’étais en Chine [pour une visite d’État, ndlr] pour me prévenir que c’était imminent. J’ai beaucoup apprécié le fait qu’il me l’annonce lui-même et que je ne sois pas surpris d’apprendre ça par les médias."

Ce qu'il a dit à Charles Leclerc

"Que j’étais hyper content pour lui et que c’est une opportunité formidable dans une carrière de pilote de F1 d’entrer dans une grande écurie, qui plus est la plus emblématique de toutes: Ferrari. Vous me direz que quand on est passé par la Driver Academy et qu’on est dans le collectif Ferrari, ça peut arriver si on fait des bons résultats, mais ce n’est pas absolument certain que ça arrive aussi tôt. Ça prouve bien le talent de Charles et son esprit de perfectionniste et sa détermination. C’est un garçon qui a une personnalité très attachante et, malgré son jeune âge, a déjà bien la tête sur les épaules. Il est parfaitement lucide et conscient de ses possibilités."

>>RELIRE. Formule1: le Monégasque Charles Leclerc remplacera Kimi Räikkönen chez Ferrari en 2019.

Ce qu'il pense de son statut de débutant


"Je pense qu’ils ont bien étudié son comportement et ses résultats, malgré une voiture aux performances moyennes actuellement. Bien sûr, il y a eu des Grand Prix avec des péripéties et même un accident qui aurait pu être très sérieux, mais il a tiré le maximum de sa voiture sur les Grands Prix qu’il a pu terminer. Qu’il ait marqué un certain nombre de points dès ses premiers Grands Prix est significatif de son talent et de son potentiel. Je pense que les dirigeants de Ferrari ne se trompent pas, d’ailleurs ils se trompent rarement. Ils ont sans doute une vision à long terme."

Ce qu'il pense de sa personnalité

"Les drames de sa vie, ces grands chocs émotionnels, l’ont aussi façonné et lui ont donné cette maturité. Mais je l’ai rencontré quand il avait 14 ans et il avait déjà une certaine maturité, on sentait déjà un homme très déterminé. Il savait ce qu’il voulait faire et où il voulait aller, et ça se retrouve maintenant. Il a en plus une grande gentillesse, une grande disponibilité et une certaine émotivité, même s’il ne la laisse pas souvent voir."

Ce qu'il pense de sa promiscuité avec les Monégasques

"Il donne de son temps pour des œuvres caritatives aussi. Nous avons beaucoup apprécié, avec la princesse Charlène, qu’il ait participé au dernier Water Bike Challenge. ça fait partie d’un état d’esprit très positif et très ouvert."

Sa fierté d'avoir un monegasque au Grand Prix de Monaco en 2020

"On n’a pas eu ça depuis très, très, très longtemps (rires). Ça va être un très gros événement et on ose espérer un beau résultat bien sûr.Mais d’abord il faut qu’il prenne son temps, qu’il termine bien sa saison pour ce qu’il doit à son écurie présente. Il en a conscience, il veut bien terminer et conforter tout le bien que les gens pensent de lui. Après, il aura le temps de se mettre dans la peau d’un pilote Ferrari et de bien faire son apprentissage, ses tests et mises au point. J’ai senti dans sa voix la fierté et cette chance inouïe qui s’offre à lui et qu’il veut saisir à pleine main."

Leclerc, futur champion du monde?

"Il ne faut pas baisser le drapeau à damier avant que les feux de départ ne s’allument. Il y aura sûrement plus de cases cochées dans la colonne "Victoires" que dans la colonne "Défaites", mais il faut qu’il prenne toute la mesure de ce nouveau défi et de la formidable attente qu’il y aura autour de lui, puisque remplacer Kimi Raïkkönen chez Ferrari, ce n’est pas rien. Il va falloir du talent, de l’organisation et un peu de chance aussi. Et la chance, quelques fois, ça se mérite.  Mais il a tellement à cœur de bien faire que je suis sûr qu’il y aura du succès au bout.Maintenant, dire qu’il sera champion du monde un jour, ça se peut mais on ne peut pas s’avancer.Tout le monde disait dès ses débuts que ce serait un futur grand champion, il voudra donner raison à ces personnes-là et je suis sûr qu’il va le faire."


commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

La suite du direct