Rubriques




Se connecter à

Le pilote monégasque Arthur Leclerc décroche sa deuxième victoire en FIA F3 à Zandvoort

Ce samedi 4 septembre, en préambule du Grand Prix des Pays-Bas, le frère de Charles Leclerc, a remporté la course 1 du championnat FIA Formule 3. Il s’agit de son deuxième succès à ce niveau, deux mois et demi après Le Castellet.

Gil Léon Publié le 04/09/2021 à 12:06, mis à jour le 04/09/2021 à 12:06
Deux mois et demi après Le Castellet, Arthur Leclerc retrouve le chemin de la victoire à Zandvoort. Photo Georges Decoster

Déçu la veille après une séance qualificative en demi-teinte (10e), Arthur Leclerc a vite retrouvé le sourire, ce samedi.

Troisième sur la grille de départ inversée de la course 1 néerlandaise du championnat FIA F3, le rookie monégasque pouvait retrouver le chemin d’un podium déjà gravi au Castellet (vainqueur de la C2) et à Budapest (2e de la C3). Objectif atteint après avoir mené la danse d’un bout à l’autre de ce sprint de 24 tours.

Plus prompt à jaillir lorsque la meute est lâchée, la monoplace rouge de l’équipe italienne Prema Racing frappée du numéro 2 réussit d’entrée à déborder par l’extérieur les deux pensionnaires de la première ligne.

 

La suite? Si l’Américain Logan Sargeant exerce une pression incessante dans ses rétros, le cadet des frères Leclerc (20 ans) garde l’avantage sur le sinueux tracé de Zandvoort peu propice aux dépassements, même après l’intervention de la voiture de sécurité du 16e au 20e tour.

Celui-ci coupe finalement la ligne de la délivrance avec moins d’une seconde de marge (0’’945).

"C’est un grand plaisir de gagner ici devant des tribunes pleines", a commenté le premier héros du week-end avant de sabrer le champagne et de savourer l’hymne monégasque. "Hier, j’ai commis une erreur lors de la qualif’. Il fallait tourner la page. C’est fait. Mais on a encore du pain sur la planche pour améliorer notre rythme en course".

commentaires

Les insultes, les attaques personnelles, les agressions n'ont pas leur place dans notre espace de commentaires.
Tout contenu contraire à la loi (incitation à la haine raciale, diffamation...) peut donner suite à des poursuites pénales.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.