Le Monégasque Jacques Pastor et son copilote Fulvio Gazzola remportent le 6e E-Rallye Monte-Carlo

À bord de leur Kia EV6, le Monégasque et son copilote italien ont fini en haut du classement général du E-Rallye de Monte-Carlo. À noter, également, la belle performance de la Force publique de Monaco (8e).

Article réservé aux abonnés
Joëlle Deviras Publié le 31/10/2022 à 10:00, mis à jour le 31/10/2022 à 10:28
La team monégasque à l’issue du 6e e-Rallye Monte-Carlo. Photo Jean-Marc Follete

L’Automobile Club de Monaco (ACM) a réuni quelque deux cents convives au Yacht-club de Monaco pour le déjeuner des compétiteurs du sixième E-Rallye Monte-Carlo et la traditionnelle remise des prix des vainqueurs.

Durant quatre jours, cinquante véhicules ont sillonné les routes entre Valence et Monaco. Si pilotes et copilotes se sont affrontés sans rien lâcher, l’heure était à la convivialité ce dimanche midi autour de Michel Ferry, commissaire général à l’ACM, et des deux grands vainqueurs, premiers à monter sur le podium : Jacques Pastor et Fulvio Gazzola. L’un est adjoint au maire de Monaco, délégué aux sports et loisirs, l’autre maire de Dolceacqua.

"On ralentit en ligne droite et on accélère dans les virages"

Mais comment l’équipage a-t-il réussi à remporter le e-Rallye? Jacques Pastor a révélé son secret devant ses concurrents: "Il m’a fallu dix ans pour comprendre... On fait l’inverse de ce qu’il faut faire d’habitude: on ralentit en ligne droite et on accélère dans les virages. Et ça, pour quelqu’un qui aime la voiture, ce n’est pas facile ; mais il faut se maîtriser."

La technique de conduite n’a toutefois pas été le seul atout de l’équipage italo-monégasque. "C’est la victoire d’une équipe qui rassemble Daghe Munegu (qui sont des représentants de la force publique, la direction de l’Aménagement urbain et le Yacht-Club de Monaco), Fulvio Gazzola et moi, explique Jacques Pastor, fidèle du e-Rallye depuis sa première édition. Sur un rallye comme celui-là, il faut se concentrer une bonne semaine en amont et organiser quelques soirées studieuses. Nous sommes allés sur place, durant trois jours, pour repérer les routes et les bornes de recharges. Nous avons croisé nos fichiers, nos photos, nos notes. Il y a eu un gros travail du copilote pour arriver les premiers sur les bornes."

Mais cette place tout en haut du podium est aussi la victoire d’une voiture: la Kia EV6. "Avec ce nouveau modèle, tout a bien fonctionné. Même un peu lourde et imposante, la voiture a été performante."

Et ce fut un parcours sans faute! "C’est un rallye qui se gagne sans faire d’erreur. On a gardé la tête froide du début à la fin. On a bien appris des années précédentes et nous n’avons pas renouvelé nos erreurs. Mais la tension ne s’est pas relâchée durant quatre jours. Il faut rester concentrés jusqu’à la dernière spéciale. Encore samedi, avant l’annonce des résultats, nous n’étions pas du tout sûrs d’être sur le podium. Ça s’est joué à quatre secondes près sur quatre jours de courses!

Belle performance de la Force publique de Monaco

L’autre belle performance monégasque est celle d'un sapeur-pompier et d'un carabinier du Prince de Monaco - Philippe Segura Morote et son copilote Xavier Baux - qui ont fini 8e avec la BMW IX sur les cinquante-trois équipages en lice. "C’était notre deuxième participation, explique Xavier Baux. Nous avons appris de nos erreurs de l’année dernière. Nous avons fait davantage de préparation; ce qui nous a permis d’obtenir un meilleur résultat. Notre voiture était superbe. Nous avons pris beaucoup de plaisir sur ce rallye et nous nous sommes bien amusés."

Une bonne humeur qui se dégageait sans faute note hier au Yacht-club.

Le top 5

Premiers

Jacques Pastor (Mon) et Fulvio Gazzola (Ita) avec la Kia EV6. 

Deuxièmes

Karel Colibert (Fra) et Nathalie Zbinden (Fra) avec la Volkswagen ID5. 

Troisièmes

Didier Malga (Fra) et Valérie Bonnel (Fra) avec la Porsche Taycan.

Quatrièmes

Bernard Heine (Bel) et Laurent Secretin (Bel) avec la Volkswagen ID5.

Cinquièmes

Olivier Campana (Mon) et Nicolas Milanesio (Mon) avec la BMW I4.

Photo de famille ce dimanche matin sur le parc fermé des trois BMW, dont celle de notre équipage média, mises à disposition pour le E-Rallye par BMW Store Monaco et son directeur Patrick Perrotin. Photo D.Cx.

Notre E-Rallye en 9 chiffres

Pour la quatrième fois consécutive, Denis Carreaux, directeur des rédactions du groupe Nice-Matin et Virginie Decorte, journaliste à Radio Vinci Autoroutes étaient dans la course du E-Rallye. L’équipage médias de l’Automobile club de Monaco participait à l’épreuve à bord de la BMW i4 numéro 9.

2. Le nombre de troupeaux de moutons en itinérance sur les routes de liaison.

3. La meilleure performance en spéciale vendredi, sur le tracé sélectif du Mont-Ventoux, juste derrière Bruno Saby, le vainqueur du Monte-Carlo 1988.

15. Le nombre d’épreuves spéciales chronométrées disputées.

15, bis. Le nombre de cols franchis en spéciale.

20. Le nombre de "Ça ne va pas passer!" susurrés d’une voix douce mais angoissée par ma copilote au moment de croiser une voiture sur une portion étroite, à l’approche d’un pont ou d’un tunnel.

31. Notre position au classement général final, sur 53 concurrents classés. Un résultat en demi-teinte en raison de deux spéciales ratées sanctionnées par la pénalité maximale de 1 800 points.

42. Le plus mauvais classement en spéciale, lors de la zone de régularité numéro 13 samedi, en raison d’une erreur de direction.

1.350. Le nombre de kilomètres effectués pendant l’épreuve à bord de notre BMW i4 à l’autonomie bluffante, aux accélérations ébouriffantes et au confort royal.

1.528. Le nombre de questions répétées tout au long des spéciales à Virginie, ma copilote. "C’est quoi la moyenne, déjà?". "À combien de mètres, la bifurcation?". "Elle fait combien, la spéciale?". Mention spéciale à elle pour son calme, sa patience et sa résistance à ma conduite parfois…sauvage.

“Rhôooooooooo!”

Vous utilisez un AdBlock?! :)

Vous pouvez le désactiver juste pour ce site parce que la pub permet à la presse de vivre.

Et nous, on s'engage à réduire les formats publicitaires ressentis comme intrusifs.